23
23

PROVENANT D'UNE COLLECTION PARTICULIÈRE BELGE

Anto Carte
TIREUR À L'ARC
Estimation
60 00080 000
Lot. Vendu 150,000 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT
23

PROVENANT D'UNE COLLECTION PARTICULIÈRE BELGE

Anto Carte
TIREUR À L'ARC
Estimation
60 00080 000
Lot. Vendu 150,000 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Art Impressionniste et Moderne

|
Paris

Anto Carte
1886 - 1954
TIREUR À L'ARC
signé anto-carte (en bas à gauche)
huile sur toile
100,5 x 72,5 cm
Peint vers 1939.
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Provenance

Association Houillère du Couchant de Mons (AHCM), Mons
Auguste Jottrand, Mons (don du précédent vers 1939)
Puis par descendance au propriétaire actuel

Exposition

Bâle, Kunsthalle, no. 2389
Bruxelles, Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, Anto-Carte (exposition organisée en collaboration avec l'a.s.b.l. "Les peintres du Hainaut"), no. 50, reproduit dans le catalogue n.p.
Mons, Musée des Beaux-Arts, anto-carte Rétrospective (1886-1954), 1995, no. 103

Bibliographie

Albert Guislain, Anto-Carte, Anvers, 1950, no. 21, reproduit n.p.

Description

La figure humaine est centrale dans l’œuvre d’Anto Carte. Qu’il représente des paysans, des ouvriers, des mineurs, des pêcheurs, des saltimbanques ou encore des personnages religieux ou historiques, son art est une perpétuelle réflexion philosophique sur la destinée humaine. Peint vers 1939, ce Tireur à l’arc n’échappe à la règle et plonge le spectateur dans une profonde méditation introspective.

La figure de l’archer représentée au premier plan semble exempte de toute temporalité. Semblant tout droit échappée d’une scène médiévale ou d’un tableau de Brueghel, elle évoque notamment les confréries d’archers très présentes en Wallonie, créées au Moyen-Age mais toujours présentes dans les traditions populaires wallonnes au début du XXème siècle. Peut-être faut-il également y voir une allusion au martyre de Saint Sébastien, thème récurrent dans l’art d’Anto Carte. La figure proéminente du crucifix au premier plan semble justifier cette hypothèse et nous plonge dans l’imaginaire empreint de religiosité de Carte.

Quoique peint entre les deux guerres, le présent tableau s’affranchit de toute chronologie. Anto Carte semble avoir fait abstraction de l’industrialisation en marche, des luttes ouvrières, de l’urbanisation croissante pour ne se concentrer que sur les questions essentielles de la vie humaine. Ce faisant, il s’inscrit pleinement dans la démarche humaniste et sociale des artistes du mouvement Nervia (1928-48) dont Anto Carte fut l’un des fondateurs. Au moment où il peint Tireur à l’arc, Carte a déjà obtenu la consécration auprès du public, notamment à la suite de la rétrospective qui lui fut consacrée au Carnegie Institute de Pittsburgh en 1924. La mise en scène audacieuse ici utilisée, les figures sculpturales et monumentales du premier plan, la perspective originale et la stylisation des volumes sont particulièrement caractéristiques du raffinement de l’art d’Anto Carte qui semble inscrire cette scène dans un sentiment d’éternité.

Art Impressionniste et Moderne

|
Paris