225

Details & Cataloguing

Œuvres sur Papier

|
Paris

Joan Miró
1893 - 1983
CHEZ LE ROI DE POLOGNE : UBU ROI, PLANCHE III
signé Miró. (en bas à droite)
gouache et aquarelle sur fond lithographique sur papier
43 x 64 cm; 16 7/8 x 25 1/8 in.
Exécuté en 1954.
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

L'authenticité de cette œuvre a été confirmée par l'ADOM.

Provenance

Tériade, Paris
Perls Galleries, New-York
Brett Mitchell Collection, Lyndhurst, Ohio
Lillian Heidenberg Fine Art, New-York
Vente: Sotheby's, New-York, 13 novembre 1997, lot 482A
Vente: Sotheby's, New-York, 7 novembre 2012, lot 204
Acquis lors de cette vente par le propriétaire actuel

Exposition

San Francisco, Weinstein Gallery, Surrealism: New Worlds, 2011, reproduit dans le catalogue np.

Description

Exécuté en 1954, cette œuvre fait partie d'un ensemble d'épreuves colorées à la main de la collection Tériade. Elle est le modèle pour la lithographie de l'album Ubu Roi, planche III. La série des treize lithographies de Miró pour Ubu Roi d'Alfred Jary a été exécutée en 1953-54 et publiée par Tériade en 1966.


Réalisée en 1954 à la demande de Tériade, Chez le Roi de Pologne : Ubu Roi plate III est une œuvre unique destinée à l’illustration de la pièce d’Alfred Jarry, Ubu Roi. Ecrite à la fin du XIXème siècle, la pièce fascinera nombre des Surréalistes, voyant dans le Père Ubu, gros, lâche et traître, l’incarnation du héro anti-moderne et l’absurdité d’en vouloir toujours davantage. En plein régime de Franco, la pièce trouve auprès du cénacle surréaliste en général et du peintre catalan en particulier une résonnance particulière.

Si cette grande feuille où s’entremêlent à merveille les motifs et les couleurs naïves et fantasques de Miró date du début des années 1950, elle ne fut, comme les autres oeuvres de la suite, pas montrée au public avant le début des années 1980. En 1982, l’ensemble fut exposé à New York chez Perls Gallery. Dans les pages du New York Times, John Russel salua l'événement : “L’éclat de la couleur, la vigueur du dessin et la liberté des formes procurent un plaisir intact, surtout si l’on redécouvre Jarry et si l’on considère Franco comme un monstre relevant de la fable et oublié depuis longtemps" (John Russell, "Critics' Choices" in The New York Times, April 11, 1982, p. 3).

Œuvres sur Papier

|
Paris