144
144
Mallarmé, Stéphane
SONNET. POÈME AUTOGRAPHE SIGNÉ, [FIN 1885 OU DÉBUT 1886]
Estimation
15 00020 000
ACCÉDER AU LOT
144
Mallarmé, Stéphane
SONNET. POÈME AUTOGRAPHE SIGNÉ, [FIN 1885 OU DÉBUT 1886]
Estimation
15 00020 000
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Bibliothèque R. & B. L. VII, XIXe siècle (1840–1898). Éditions originales – Revues – Lettres et manuscrits autographes

|
Paris

Mallarmé, Stéphane
SONNET. POÈME AUTOGRAPHE SIGNÉ, [FIN 1885 OU DÉBUT 1886]
1 page in-4 (258 x 183 mm), sous chemise demi-maroquin noir moderne.

Première version du célèbre sonnet Victorieusement fui… :

Toujours plus souriant au désastre plus beau,
Soupirs de sang, or meurtrier, pamoison, fête !
Une millième fois avec ardeur s’apprête
Mon solitaire amour à vaincre le tombeau.

Premier état connu du poème, publié en février 1887 dans le numéro des Hommes d’aujourd’hui consacré à Mallarmé, avec texte de Verlaine, avec de minuscules variantes d’orthographe et de ponctuation — car Mallarmé ne reçut pas d’épreuves, et s’en plaindra. Il est possible que ce manuscrit soit celui que Mallarmé avait envoyé à Verlaine et qu’il lui annonçait dans sa fameuse « lettre autobiographique » du 16 novembre 1885.

Retravaillé, ce poème deviendra le célèbre Victorieusement fui…, et sera repris dans l’édition photolithographiée du manuscrit définitif des Poésies en 1887.

Œuvres complètes, éd. B. Marchal, Pléiade, t. I, p. 131 ; voir p. 37 pour Victorieusement fui… — Ce manuscrit reproduit en fac-similé dans Empreintes (nov.-déc. 1948).

Fines rousseurs ; deux petites taches dans les coins.


Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Bibliothèque R. & B. L. VII, XIXe siècle (1840–1898). Éditions originales – Revues – Lettres et manuscrits autographes

|
Paris