14
14

PROVENANT D'UNE COLLECTION PARTICULIÈRE ANGLAISE

Alberto Giacometti
PORTRAIT DE LOUIS ARAGON
ACCÉDER AU LOT
14

PROVENANT D'UNE COLLECTION PARTICULIÈRE ANGLAISE

Alberto Giacometti
PORTRAIT DE LOUIS ARAGON
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Œuvres sur Papier

|
Paris

Alberto Giacometti
1901 - 1966
PORTRAIT DE LOUIS ARAGON
signé Alberto Giacometti et daté 46 (en bas à droite)
crayon sur papier
53,6 x 37,1 cm
Exécuté en 1946.
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

L'authenticité de cette œuvre a été confirmée par le Comité Giacometti. Elle est référencée dans la base de données en ligne Alberto Giacometti database sous le numéro 3691.

Provenance

Annick et Pierre Berès, Paris
Collection particulière, Angleterre (par descendance)

Exposition

Genève, Musée Rath et Paris, Musée National d'Art Moderne, Alberto Giacometti, Retour à la figuration 1933-1947, 1986, reproduit dans le catalogue p. 9
Berlin, Staatliche Museen Preuβischer Kulturbesitz et Stuttgart, Staatsgalerie, Alberto Giacometti, Skulpturen-Gemälde-Zeichnunge-Graphik, 1988, no. 100, reproduit dans le catalogue p. 219
Allemagne, Kunsthaus Apolda Avantgarde et Museum Kunsthaus Kleve, Alberto Giacometti Portraits, 2001, no. 9, reproduit dans le catalogue
Londres, Lefevre Fine Art & Thomas Gibson Fine Art, Alberto Giacometti, 2004, reproduit dans le catalogue p. 33
Londres, Lefevre Fine Art & Thomas Gibson Fine Art, Works on paper, 2005, no. 24, reproduit dans le catalogue p. 53

Bibliographie

Bernard Lamarche-Vadel, Alberto Giacometti, Paris, 1984, reproduit p. 104
Herausgegeben von Axel Matthes, Louis Aragon mit Anderson Wege zu Giacometti, Munich, 1987, reproduit p. 20
Angela Schneider, Alberto Giacometti, Sculpture, Painting, Drawings, Munich, New York, 1994, reproduit no. 65

Description

La rencontre de Louis Aragon et d'Alberto Giacometti remonte à 1929, début d'une longue amitié de plusieurs décennies. C’est à cette époque que Giacometti se rapproche et adhère au groupe surréaliste parisien mené par André Breton. Il expose en 1931 aux côtés de Joan Miró et Jean Arp à la galerie Pierre et se lie d’amitié avec les grandes figures du mouvement telles Pablo Picasso, Salvador Dali et André Masson. Giacometti sera exclu de ce groupe en 1935. Toutefois, la représentation onirique si chère aux surréalistes restera fortement imprégnée dans son œuvre.

En 1946, Alberto Giacometti réalise une série de portraits de personnalités des arts et des lettres. Simone de Beauvoir, Marie-Laure de Noailles ou encore Georges Bataille figurent parmi ses modèles.

Giacometti saisit ici Louis Aragon dans une attitude familière, installé dans son salon. Au-delà du témoignage de l’amitié qui unissait les deux hommes, cette œuvre est une illustration magistrale de l'art du dessin chez Giacometti. Le dessin, pour ce dernier, est le moyen le plus immédiat de capter la vérité de l'être qui lui fait face. "Ce qu'il faut dire, ce que je crois, c'est que, qu'il s'agisse de sculpture ou de peinture, il n'y a que le dessin qui compte. Il faut s'accrocher uniquement, exclusivement au dessin." (Alberto Giacometti, Entretien avec Georges Charbonnier, Ecrits, Paris, 1951). Ainsi que le décrit si justement Florian Rodari ("Giacometti l'ajusteur", catalogue de l'exposition Alberto Giacometti. Le dessin à l'œuvre, Paris, Centre Pompidou, 2001), l'artiste se concentre principalement sur le rendu du regard de son modèle qui émerge d'un lacis de traits vibrants et hachurés. Nerveux, le trait se transforme en un vaste réseau dans lequel est pris le motif. La silhouette du poète et écrivain, d'une présence remarquable, semble ici modelée par de multiples lignes acérées concentrant toute l'intensité du dessin sur le visage du modèle. Dans cette composition, Giacometti rend un hommage émouvant à la relation passionnelle qui unit Louis Aragon à Elsa Triolet, femme de lettres et muse du poète ici représentée dans un cadre posé au-dessus de la cheminée.

Œuvres sur Papier

|
Paris