138
138
Hippolyte Delaroche dit Paul
ETUDES D'HOMME ASSIS, DE TÊTES ET DE MAINS
Estimation
10 00015 000
ACCÉDER AU LOT
138
Hippolyte Delaroche dit Paul
ETUDES D'HOMME ASSIS, DE TÊTES ET DE MAINS
Estimation
10 00015 000
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Tableaux, Sculptures et Dessins Anciens et du XIXe siècle

|
Paris

Hippolyte Delaroche dit Paul
PARIS 1797 - 1856 PARIS
ETUDES D'HOMME ASSIS, DE TÊTES ET DE MAINS

Provenance

Galerie Colnaghi, Londres (n° d'inventaire 1179 et 1180) ;
Collection privée

Description

A la fin du mois de novembre 1833, Paul Delaroche reçut commande de peindre les six lunettes et le cul de four de l’église de la Madeleine. Le jeune artiste venait de terminer Jane Grey, tableau qui allait lui assurer un immense succès populaire mais il n’avait pas encore réalisé de grand décor. Compte tenu de l’ambition de ce projet, il décida de partir en Italie afin d’enrichir son inspiration. Il était à Rome en mars 1835 lorsqu’il apprit la décision du ministre, Adolphe Thiers, de confier la réalisation du cul de four à Jules Ziegler. De retour à Paris fin juin, l’artiste commença à travailler pour la Madeleine tout en demandant à récupérer la commande du cul de four. Le conflit entre les deux artistes se résolvant en faveur de Ziegler, Delaroche se retira du projet. Il avait déjà exécuté plusieurs dessins et aquarelles préparatoires pour deux des sujets qu’il avait choisis pour les lunettes, La Prédication de Jésus Christ et le Repas chez Simon.

Selon toute vraisemblance, les études présentées ici sont à rapprocher de la commande pour la Madeleine. Si les personnages ne se retrouvent pas à l’identique, l’homme assis pourrait être une première pensée pour celui se trouvant à droite de La Prédication de Jésus Christ (parfois titré La Conversion de Marie-Madeleine) conservé à la Wallace Collection à Londres,. De même certaines études de têtes, notamment celle de la femme se cachant le visage dans les mains, évoquent les têtes de personnages du Repas chez Simon (dessin conservé au musée du Louvre, Paris).

Nous remercions Monsieur Stephen Bann qui a aimablement confirmé l’attribution de ces toiles.

Tableaux, Sculptures et Dessins Anciens et du XIXe siècle

|
Paris