10
10

PROVENANT D'UNE TRÈS IMPORTANTE COLLECTION PARTICULIÈRE

Lucio Fontana
CONCETTO SPAZIALE, ATTESE
ACCÉDER AU LOT
10

PROVENANT D'UNE TRÈS IMPORTANTE COLLECTION PARTICULIÈRE

Lucio Fontana
CONCETTO SPAZIALE, ATTESE
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Modernités

|
Paris

Lucio Fontana
1899 - 1968
CONCETTO SPAZIALE, ATTESE
signé l. Fontana, titré "Concetto Spaziale" / ATTESE et inscrit 3 uova + 3 uova / mezza dozzina d'uova (au dos)
peinture à l'eau sur toile
65,5 x 54,5 cm; 25 3/4 x 21 7/16 in.
Exécuté en 1968.
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Provenance

Galleria d'Arte Malborough, Rome
Galleria Giraldi, Livourne
Collection particulière, Londres
Collection Vittoria Kokia, Milan
Sotheby's, Londres, Contemporary Art, 22 octobre 1987, lot 551 (mis en vente par le précédent)
Galerie Neuendorf, Hambourg (acquis lors de cette vente)
Collection particulière, Europe
Sotheby's, Londres, Contemporary Art, 23 octobre 2001, lot 471
Acquis lors de cette vente par le propriétaire actuel

Exposition

Francfort, Galerie Neuendorf, Lucio Fontana. 60 Werke aus den Jahren 1938 bis 1966, 1987-1988; catalogue, no. 49, reproduit en couleurs, np.
Francfort, Galerie Neuendorf, Lagerkatalog 1988, 1988, no. 13, reproduit en couleurs
New York, Panicali Fine Art, Lucio Fontana Works, 1958-1965, 1988; catalogue, no. 12, reproduit en couleurs, np.

Bibliographie

Enrico Crispolti, Lucio Fontana. Catalogo ragionato di sculture, dipinti, ambientazioni, Tomo II, Milan, 2006, p. 892, n. 68 T 137, illustré

Description

Allégorie même de l’immaculé si elle n’était transpercée de part en part de ces trois tagli emblématiques de la pratique de l’artiste italien dont l’œuvre polymorphe a profondément contribué à redéfinir les contours de l’art au XXe siècle, cette toile provenant d’une importante collection particulière européenne incarne à merveille la modernité. En imprimant dans la toile sa marque de fabrique à trois reprises, montrant à quel point sa pratique s’avère aussi minimale que radicale, cette œuvre réalisée en 1968 témoigne en effet de façon particulièrement pertinente de la quête matérialiste et spirituelle de l’artiste désignant l’espace tout entier comme l’objet de ses recherches.

Dès les débuts de sa carrière, Fontana favorisa le monochrome et en particulier le monochrome blanc, considérant celui-ci comme « le plus pur, le plus lisible » et « le moins allusif » des supports lui permettant d’exprimer sa vision de la « philosophie pure », « spatiale » et « cosmique » (Enrico Crispolti, Lucio Fontana, Catalogue Raisonné des Peintures et Environnements Spatiaux, Volume I, Bruxelles, 1974, page 137).

Exécutée avec une extrême économie de moyens lui permettant d’intégrer le vide comme élément structurel dans son travail, Concetto Spaziale, Attese est aussi caractéristique des théories élaborées par l’artiste dans son Manifeste blanc posant dès 1946 les fondements du spatialisme en préambule à celui de l’Art spatial.

Théoricien aussi bien que plasticien dépassant les genres traditionnels et rompant définitivement avec le « tableau de chevalet » afin de synthétiser « couleur, son, mouvement et espace » en «donnant à l’idée et au mouvement la primauté sur la matière », c’est à travers des œuvres quintessencielles comme ce remarquable Concetto Spaziale, Attese que Fontana montra la voie à une multitude d’artistes, à l’image du très avant-garde groupe ZERO et de l’Arte Povera dont il peut être considéré comme le véritable père spirituel.

--------------

Je prends le blanc parce que c'est la couleur qui est la plus pure.
Lucio Fontana

Modernités

|
Paris