40
40
Georges Jacquot (1794-1874)
France, vers 1833
JEUNE FAUNE ET BACCHANTE
Estimation
40 00060 000
Lot. Vendu 212,500 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT
40
Georges Jacquot (1794-1874)
France, vers 1833
JEUNE FAUNE ET BACCHANTE
Estimation
40 00060 000
Lot. Vendu 212,500 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Tableaux Dessins Sculptures 1300-1900

|
Paris

Georges Jacquot (1794-1874)
France, vers 1833
JEUNE FAUNE ET BACCHANTE

Provenance

Château de Pontchartrain, Jouars-Pontchartrain.

Exposition

Salon de 1833, n° 3262 ;
Exposition Universelle, Paris, 1855, n° 4436.

Bibliographie

S. Lami, Dictionnaire des sculpteurs de l'école française au XIXe siècle, Paris, 1919 (rééd. 1970), p. 199.

Description

Fils d’un sculpteur originaire de Nancy, Jacquot fréquente les ateliers parisiens du Baron Gros puis de François Joseph Bosio avant de rentrer à l’Ecole des Beaux-Arts en 1813. Après avoir obtenu le second Grand Prix de Rome en 1817, il remporte le premier prix du concours de 1820, lui ouvrant les portes de la Villa Médicis dont il sera pensionnaire jusqu’en 1826. Il exposera au Salon de 1817 à 1859 et participera aux décors du palais du Louvre et de l’Arc de Triomphe de l’Etoile. Citons par Jacquot un marbre d’une Jeune nymphe descendant dans l’eau au musée du Louvre (inv. CC 4), deux autres de Pâris et Mercure au château de Versailles (inv. MV 7966 et inv. 7965), un autre d’une Odalisque couchée à Bourges (musée du Berry).

Jacquot puise son inspiration dans les modèles de l’antiquité grecque, exemples ultimes selon l’archéologue-historien Johann Joachim Winckelmann (1717-1768) et toujours prônés par l’académie de France à Rome dans les années 1820. Son œuvre est également nourrie du néoclassicisme sensuel d’Antonio Canova (1757-1822). Ainsi, le jeune faune penché sur la bacchante alanguie qu’il soutient, une main négligemment posée sur son sein droit, n’est pas sans rappeler la composition du chef-d’œuvre de Canova, L’Amour et Psyché, datant de 1798 (musée du Louvre, inv. M.R. 1176).

Tableaux Dessins Sculptures 1300-1900

|
Paris