3
3

APPARTENANT À LA COLLECTION DE WIM DELVOYE

Suiveur de Léonard de Vinci, XVIIe siècle
PORTRAIT DE LISA GHERARDINI, DITE MONA LISA, LA JOCONDE
Estimation
70 00090 000
Lot. Vendu 552,500 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT
3

APPARTENANT À LA COLLECTION DE WIM DELVOYE

Suiveur de Léonard de Vinci, XVIIe siècle
PORTRAIT DE LISA GHERARDINI, DITE MONA LISA, LA JOCONDE
Estimation
70 00090 000
Lot. Vendu 552,500 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Tableaux Dessins Sculptures 1300-1900

|
Paris

Suiveur de Léonard de Vinci, XVIIe siècle
PORTRAIT DE LISA GHERARDINI, DITE MONA LISA, LA JOCONDE

Provenance

Comte H. de Dampierre, 30 rue de la Boétie, Paris (selon un tampon sur le châssis) ;
Vente anonyme, Paris, Tajan, 24 mars 2010, lot 1, où acquis par Wim Delvoye.

Description

Parmi les tableaux les plus connus au monde, le très célèbre portrait de Mona Lisa par Léonard de Vinci est présumé représenter Lisa Gherardini, l’épouse du marchand de soie florentin Francesco Giocondo.1 Le tableau original, peint sur un panneau de peuplier, est une œuvre tardive de Léonard, réalisée vers 1503, alors qu’il est au faîte de son art. Le tableau voyage avec lui en France vers 1517 et entre très probablement dans les collections de François Ier peu après. Au fil des siècles, dans les collections royales, de nombreuses copies en sont réalisées, témoignant de son intemporalité.

Dans certaines copies, dont la nôtre ainsi qu’une autre version conservée au Baltimore, figurent des colonnes ; pendant longtemps, l’on a en effet pensé que des colonnes avaient été effacées de la composition originale2. Certains copistes ont ajouté des colonnes sur les côtés de la composition afin de compléter celles dont on aperçoit les bases dans la composition de Léonard, et former ainsi une fenêtre ouvrant sur le paysage. Cependant, des examens techniques complémentaires du panneau du Louvre et de la couche picturale le long des bords ont permis de confirmer que le tableau n’a jamais été coupé, par conséquent les colonnes n’ont jamais été complètes. La toile que nous présentons avec sa douce atmosphère vaporeuse, et le sourire énigmatique du modèle de Léonard, est d’une qualité exceptionnelle et a sans nul doute été réalisée au cours du XVIIème siècle.

Une autre copie similaire a été vendue par Sotheby's New York (31 janvier 2019, lot 171, $ 1.695.000).

1. Huile sur panneau de peuplier, 77 x 53 cm, musée du Louvre, Paris, inv. n° 779.
2. Huile sur toile, 79,3 x 63,5 cm, The Walters Art Museum, Baltimore, inv. n° 37.1158.

Tableaux Dessins Sculptures 1300-1900

|
Paris