24

Details & Cataloguing

Modernités

|
Paris

Jean Dubuffet
1901 - 1985
PAYSAGE DÉSORIENTÉ
signé J. Dubuffet et daté 57 (en bas à droite); signé J. Dubuffet, titré Paysage désorienté et daté juin 57 (au dos)
huile sur toile
65 x 81 cm; 25 9/16 x 31 7/8 in.
Peint le 7 juin 1957.
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Provenance

Galerie Paul Facchetti, Paris
Collection Pietro Campilli, Rome
Galerie Beyeler, Bâle
Arnold Herstand Gallery, New York
James Goodman Gallery, New York
Collection Ellen Cantrowitz, New York
Acquis auprès du précédent par le propriétaire actuel

Exposition

Bâle, Galerie Beyeler, Jean Dubuffet, février - avril 1965, no. 40, reproduit en couleurs dans le catalogue, np.
New York, James Goodman Gallery, Dubuffet: Form & Texture, 21 octobre - 15 décembre 2015; reproduit en couleurs dans le catalogue p. 17

Bibliographie

Jean Dubuffet, Jean Dubuffet : catalogue des peintures faites à Vence du 1er avril au 31 août 1957, Paris, 1958, no. 11, reproduit, np.
Max Loreau, Catalogue des travaux de Jean Dubuffet. Fascicule XIII : Célébration du sol I, Lieux cursifs, texturologies, topographies, 1969, Lausanne, no. 52, reproduit p. 41

Description

Le point de départ est la surface à animer.
Jean Dubuffet

Ode insolente à la matière, Paysage Désorienté illustre mieux que nulle autre toile réalisée par Dubuffet en cette fin des années cinquante le radical rejet du formalisme dont le peintre fait alors preuve. Acteur clé de l’informel, grand défenseur de l’art brut dont il est l’une des figures majeures, l’artiste polymathe laisse en effet ici la part belle à ce « hasard particulier propre au matériau utilisé » qu’il décrira de façon particulièrement imagée dans ses écrits des années soixante.

Avec ses tons sourds, son traitement amalgamant fond et forme et son tracé spontané et accidenté qui n’est pas sans rappeler les paysages du mental du début des années cinquante mais aussi ces dessins d’enfants si chers à l’artiste, Paysage Désorienté est aussi singulièrement emblématique de ces fameux Lieux cursifs que Dubuffet élabore à Vence entre avril et septembre 1957.

Relevé à la verticale, le plan du sol et les personnages incrustés dans la matière picturale, se confondent désormais dans une construction de l’esprit révélatrice de la vision du monde aussi insolite que poétique de Dubuffet. Initialement acquis auprès de la mythique galerie Facchetti -celle qui accueillit Michel Tapié au 17, rue de Lille dès son inauguration en 1951, présentant une brillante exposition intitulée Signifiants de l'informel figurant des œuvres de Fautrier, Dubuffet, Mathieu, Michaux et Riopelle, avant de monter la première rétrospective en France d’un peintre américain encore inconnu à l’époque : Jackson Pollock- Paysage Désorienté est aussi extrêmement représentative des tendances les plus avant-gardes de l’après-guerre.

Modernités

|
Paris