82
82
Fontaine en plomb doré et marbre Saint-Rémy d'époque Louis XV
Estimation
40 00060 000
Lot. Vendu 100,000 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT
82
Fontaine en plomb doré et marbre Saint-Rémy d'époque Louis XV
Estimation
40 00060 000
Lot. Vendu 100,000 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Excellence

|
Paris

Fontaine en plomb doré et marbre Saint-Rémy d'époque Louis XV
le groupe figurant un cygne aux ailes déployées et flanqué d'un putto, un bouquet de roseaux en arrière plan, la fontaine à cannelures encadrée de deux enroulements, le fût simulant un bouquet de roseaux
Haut. 200 cm, larg. 110 cm, prof. 65 cm ; height 78 3/4 in., width 43 1/3 in., depth 25 1/2 in.
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Provenance

B.B.S. Un Hommage, vente Sotheby's à Paris, le 30 juin 2016, lot 93

Bibliographie

Bibliographie comparative

Alastair Laing et Martin Meade, Drawings for Architecture, Design and Ornament, volume II, The James A. de Rothschild Bequest at Waddesdon Manor, The National Trust, Cambridge, 2006, p. 523-524, cat. n° 352

John Whitehead, Mobilier et Arts décoratifs en France au XVIIIe siècle, Paris, 1992, p. 86

John Whitehead, Mobilier et Arts décoratifs en France au XVIIIe siècle, Paris, 1992, p. 86

Description

La composition du groupe surmontant la vasque de notre fontaine est très proche de celle exécutée en 1784 par le sculpteur Philippe-Laurent Roland (1746-1816) et le bronzier Thomire pour la Salle des Buffets de Louis XVI au château de Fontainebleau. Cette pièce dénommée « Antichambre au col de Cygne » fut intégrée par la suite aux Petits Appartements de l’Empereur.

Cette composition s’inspire du célèbre Recueil de Fontaines gravé par Gabriel Huquier l’Ancien d’après les dessins de François Boucher (1703-1771) et publié à Paris en 1736. Très apprécié durant tout le XVIIIe siècle, ce modèle fut décliné par Jean-Louis Prieur dans une version néoclassique où deux putti flanquent une urne à l’antique. Le dessin de Prieur est aujourd’hui conservé dans les collections de Waddesdon Manor.

Ces fontaines étaient placées au XVIIIe siècle dans les salles à manger ou salons de réception. Ces pièces faisaient l’objet de la plus grande attention en terme de décoration comme en témoigne en 1768 Philippe Marnet, un agent parisien de la cour de Parme : « ce sont les pièces où l’on s’attache d’embellir le plus richement que l’on peut […] ».

Excellence

|
Paris