127
127

AUX ARMES DE PHILIPPE, DUC D'ORLEANS

Ménagère de 221 pièces en vermeil, modèle Louveciennes, par Emile Puiforcat et Edouard Corvasier pour Jean-Baptiste-Gustave Odiot, Paris, 1865-1875
Estimation
20 00030 000
Lot. Vendu 47,500 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT
127

AUX ARMES DE PHILIPPE, DUC D'ORLEANS

Ménagère de 221 pièces en vermeil, modèle Louveciennes, par Emile Puiforcat et Edouard Corvasier pour Jean-Baptiste-Gustave Odiot, Paris, 1865-1875
Estimation
20 00030 000
Lot. Vendu 47,500 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Excellence

|
Paris

Ménagère de 221 pièces en vermeil, modèle Louveciennes, par Emile Puiforcat et Edouard Corvasier pour Jean-Baptiste-Gustave Odiot, Paris, 1865-1875
les spatules ciselées de frises de feuilles, de coquilles et de cannelures non rudentées, gravées des armes d'Orléans, comprenant : 48 fourchettes de table, 48 cuillères de table, 48 couteaux de table (lames vermeil), 48 couteaux de table (lames acier), 24 cuillères à café, 1 cuillère à sucre ajourée, 1 pince à sucre, 1 paire de ciseaux, 1 cuillère à glace et 1 passoire à thé, dans deux écrins aux armes de la maison d'Orléans
Poids : 9.697,4 g. sans les couteaux ; weight : 3,420.7oz without knives
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Description

Le prince (Louis) Philippe d’Orléans (1838-1894) est le petit-fils de Louis-Philippe, Roi des Français. Il épouse en 1864 la princesse Marie-Isabelle d’Orléans, sa cousine germaine, fille du duc de Montpensier et de la princesse Louise d’Espagne, fille du Roi Ferdinand VII. A la mort de son père survenue lors d’un accident de calèche en 1842, il devient le prince héritier. A la mort de son grand-père, le Roi Louis-Philippe, alors en exil en 1850, il devient prétendant orléaniste au trône de France. A la mort du comte de Chambord, prétendant légitimiste au trône, en 1883, il apparaît officiellement comme seul héritier du trône de France.
Cette ménagère a très probablement été commandée à l'occasion du mariage du prince et de la princesse en 1864 et date donc probablement de l'année 1865.

Excellence

|
Paris