118
118
Rare paire de candélabres aux vases en bronze doré, bronze argenté puis bleui d'époque Louis XVI, vers 1785, attribuée à Pierre-Philippe Thomire
Estimation
100 000150 000
Lot. Vendu 118,750 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT
118
Rare paire de candélabres aux vases en bronze doré, bronze argenté puis bleui d'époque Louis XVI, vers 1785, attribuée à Pierre-Philippe Thomire
Estimation
100 000150 000
Lot. Vendu 118,750 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Excellence

|
Paris

Rare paire de candélabres aux vases en bronze doré, bronze argenté puis bleui d'époque Louis XVI, vers 1785, attribuée à Pierre-Philippe Thomire
à cinq lumières, les bras feuillagés se terminant par des roses formant bobèches, s'échappant d'un vase orné d'une bacchanale, de pampres de vigne et d'anses à têtes de bélier, terminé par un piédouche godronné et feuillagé et un contre-socle ; (probablement avec deux bras de lumière et feuillages supplémentaires à l'origine)
Quantité: 2
Haut. 88 cm, larg. 50 cm ; height 34 2/3 in.; width 19 3/4 in.
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Bibliographie

BIBLIOGRAPHIE

O. Meyer et P. Pröschel, Vergoldete Bronzen, Munich, 1986, vol. I, p. 205 (ill.)

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

El Palacio Real de Madrid, Madrid 1975, p. 136

T. Dell, Furniture in the Frick Collection, New York, 1992, vol. VI

Description

Cette importante paire de candélabres appartient à un groupe composé de trois paires présentant de légères différences :

- Une paire conservée au Palais Royal de Madrid dans le salon de Gasparini provenant très vraisemblablement des acquisitions effectuées par Charles IV par l’intermédiaire de l’horloger Godon à la toute fin du XVIIIe siècle ; la base ornée de figures en bronze patiné reposant sur un contre-socle

- Une paire autrefois dans la collection de l’antiquaire Jacques Kugel à Paris en 1976

Ces deux paires sont stylistiquement les plus proches des candélabres que nous présentons : elles ont la particularité de posséder une panse en bronze qui a été préalablement argentée afin de recevoir cette patine de couleur bleue qui permet de faire ressortir encore davantage les motifs en bronze doré, finement ciselés, composant le décor appliqué. L’utilisation partielle de cette couleur bleue sur des bronzes d’ameublement semble avoir eu la faveur des plus grands bronziers de la fin du XVIIIe siècle dans leur démarche permanente d'innovation : Pierre Gouthière réalise pour le service de la duchesse de Mazarin une étonnante paire de bras au carquois (musée du Louvre, inv. OA 11995-11996) ; François Rémond livre pour le Temple en 1784, deux paires de bras à trois branches arabesques sur un vase à fond lapis… (aujourd’hui conservée au Petit Trianon) ; Lucien-François Feuchère est très vraisemblablement celui qui a exécuté la surprenante série de quatre candélabres autrefois dans les collections Rothschild à Mentmore Towers (vente Sotheby’s Londres, le 17 avril 1964, lot 24).

L’aspect luxueux et précieux donné par cette patine de couleur bleue, qualifié parfois de fond lapis, est naturellement à rapprocher d’une série de candélabres dont la panse des vases sont décorées de fines plaques de lapis lazuli (une paire dans la collection Frick à New York, inv.15.6.9 et 15.6.10 et une paire autrefois à Luton Hoo puis vente Christie’s à Londres, le 4 juillet 1996, lot 385).

Les vases composant ces candélabres sont décorés de scènes festives dédiées à Bacchus avec des bacchantes et des faunes dansants dont l'iconographie évoque les réalisations de Clodion. L'hommage à Bacchus est renforcé par une frise de guirlandes de pampres. Les anses sont en forme de tête de bélier tandis que les bras mêlent des branches de roses et de lys. S’il est parfois hasardeux d’attribuer un modèle à tel ou tel artisan, qui, de plus, ont de temps à autre participé conjointement à la réalisation de certaines œuvres, le nom de Pierre-Philippe Thomire semble pouvoir ici être retenu tant pour l’originalité de cette création que par la maîtrise parfaite de la qualité d’exécution.

Excellence

|
Paris