1
1
Trapunto, travail du sud de l'Italie, probablement sicilien, de la fin du XVe/début du XVIe siècle
Estimation
4 0006 000
Lot. Vendu 68,750 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT
1
Trapunto, travail du sud de l'Italie, probablement sicilien, de la fin du XVe/début du XVIe siècle
Estimation
4 0006 000
Lot. Vendu 68,750 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Excellence

|
Paris

Trapunto, travail du sud de l'Italie, probablement sicilien, de la fin du XVe/début du XVIe siècle
en lin et coton matelassé et surpiqué, à décor de scènes courtoises dans six cartouches et d'une bordure ornée de feuillages, personnages et petits animaux ; (transformations)
Haut. 213 cm, larg. 160 cm ; height 83 3/4 in., length 63 in.
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Bibliographie

Bibliographie comparative

S. Young,"Sister Quilts from Sicily, A pair of Renaissance bedcovers" in Quilter's Newsletter Magazine, septembre 1993
A. Fiette et Alii, L'Etoffe du relief, quilts, boutis et autres textiles matelassés, Paris, 2006

Description

Le trapunto, dit aussi quilt, est à la fois une étoffe décorative et le nom donné à une technique de matelassage consistant à mettre en relief les motifs par l'ajout de ouate entre deux pièces de tissu, généralement en lin et coton, et des surpiqures soulignant les motifs.
Les trapunte furent particulièrement en vogue sous le règne de la famille d'Anjou à Naples et en Sicile au XIIIe siècle et continuèrent d’être produits durant les siècles suivants. Le coton et la ouate en provenance d’Orient contribuèrent à l’essor de la technique. Compte tenu des liens des Anjou avec la couronne de France et le reste de l’Europe, ce type de textile fut parfois exporté au-delà des frontières du royaume de Naples.
Conçu en général comme une courtepointe ou couvre-lit - d'où l'appellation de coperta – le trapunto pouvait être offert à l'occasion d’un mariage, et souvent par la suite transformé ou réduit, en fonction de la taille des lits, ou pour un usage plus décoratif, employé comme tenture. Le trapunto que nous présentons a également subi des modifications par rapport à son état original, sans doute pour des raisons similaires.
Le plus ancien exemple existant aujourd'hui est le Tristan Quilt, représentant des scènes de l'histoire de Tristan et Yseult, fabriqué en Sicile durant la seconde moitié du XIVe siècle et conservé au Victoria and Albert Museum à Londres. Son pendant, la Coperta Guicciardini, exécuté à la même période, appartient depuis 1927 aux collections du Bargello à Florence ; ils ont probablement été exécutés à l’origine pour deux lits jumeaux et modifiés ultérieurement.
Les textiles narratifs étaient une tradition bien ancrée en Europe – il suffit de penser à la Tapisserie (broderie) de Bayeux – et l’occupation normande dans le sud de la péninsule et la Sicile avait marqué durablement la culture locale : il n’est donc pas étonnant que le cycle de Tristan et Yseult ait inspiré les artisans siciliens, tout comme la légende arthurienne. L’origine des scènes, courtoises ou folkloriques, qui ornent notre trapunto demeure en revanche encore à identifier.

Excellence

|
Paris