51
51
Deux rares grand plats du service du Kremlin en porcelaine de la manufacture impériale de Saint-Pétersbourg, d'époque Nicolas Ier (1825-1855)
Estimation
15 00020 000
Lot. Vendu 26,250 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT
51
Deux rares grand plats du service du Kremlin en porcelaine de la manufacture impériale de Saint-Pétersbourg, d'époque Nicolas Ier (1825-1855)
Estimation
15 00020 000
Lot. Vendu 26,250 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Vue sur la Riviera – La Villa d’un Collectionneur

|
Paris

Deux rares grand plats du service du Kremlin en porcelaine de la manufacture impériale de Saint-Pétersbourg, d'époque Nicolas Ier (1825-1855)
les cavettos peints de tulipes bleues stylisées, le centre à décor d'une rosace corail sur fond noir cerné d'une frise de coeurs, à décor de cyprès sur un fond richement orné et ciselé, la bordure dorée à décor peint de bijoux rouges et verts, chiffres bleus aux marques de Nicolas Ier, les deux plats portant des numéros d'inventaire en rouge
Quantité: 2
Diam. 35,5 cm ; diam. 14 in
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Provenance

Sotheby's New York, 22 avril 2009, lot 365

Bibliographie

Tamara Kudriatseva, Russian Imperial Porcelain, Saint-Pétersbourg, 2003, pp. 130-132

Description

Ce service a été commandé pour utilisation dans le Grand Palais du Kremlin, résidence officielle de la famille impériale à Moscou, lorsque le processus de rénovation, puis de reconstruction, du palais a commencé en 1837. La tâche de concevoir le nouveau service incombait au talentueux étudiant, futur professeur de l'académie des arts, Fedor Solntsev, qui avait étudié et référencé des antiquités russes. Il s'est inspiré du travail du métal du XVIIe siècle; dans le cas de ces plats de service, la source provenait de l'intérieur d'une tazza richement ornée de bijoux appartenant à la tsarine Natalia Kirillovna et conservée au musée militaire du Kremlin. Le service du Kremlin était destiné à cinq cents personnes, avec deux mille assiettes à dîner, mille assiettes à soupe et mille assiettes à dessert.

Une partie de ce service a été exposée au musée de l'Ermitage en 2016, From the dinner-service Storerooms, decorating the Russian Imperial Table in the Eighteenth to early Twenthieth Centuries, n ° 43, p. 333-338.

Voir également Anne Odom, Russian Imperial Porcelain at Hillwood, Washington, D.C., 1999, p. 57-61.

Vue sur la Riviera – La Villa d’un Collectionneur

|
Paris