7
7

PROPRIÉTÉ DE THE MUSEUM OF MODERN ART, NEW YORK, VENDU AU PROFIT DU FONDS D'ACQUISITION

Mark Tobey
MICROCOSMS OF TIME
ACCÉDER AU LOT
7

PROPRIÉTÉ DE THE MUSEUM OF MODERN ART, NEW YORK, VENDU AU PROFIT DU FONDS D'ACQUISITION

Mark Tobey
MICROCOSMS OF TIME
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Art Contemporain - Vente du soir

|
Paris

Mark Tobey
1890 - 1976
MICROCOSMS OF TIME
signé et daté 61
tempera sur papier
47,5 x 63 cm; 18 1/2 x 24 13/16 in.
Exécuté en 1961.
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Achim Moeller, Managing Principal du Mark Tobey Project LLC, a confirmé l'authenticité de cette oeuvre.
Elle est enregistrée dans les archives de Mark Tobey sous le numéro MT [268-5-22-19].

Provenance

Willard Gallery, New York
Collection William Koshland (acquis en 1963)
The Museum of Modern Art, New York (offert par ce dernier en 1964)

Exposition

Paris, Musée des Arts Décoratifs, Rétrospective Mark Tobey, 18 octobre - 1 décembre 1961; catalogue, no. 267
Londres, Whitechapel Art Gallery, Mark Tobey Retrospective: Paintings and Drawings 1925-1961, 1 janvier - 4 mars 1962

Description

Microcosms of Time est sans nul doute l’une des oeuvres les plus éblouissantes que Mark Tobey ait réalisé en 1961, année de la consécration pour l'artiste à qui le prestigieux Musée des Arts Décoratifs consacre une rétrospective -la toute première que le musée parisien ait jamais concédé à un américain.

Cette grande exposition, qui se tient du 18 octobre au 1er décembre dans l’aile de Marsan du Palais du Louvre et dont Microcosms of Time est l’un des points d'orgue, est une véritable révélation pour les parisiens qui découvrent les hypnotiques compositions de l’artiste pourtant déjà célèbre outre-atlantique, Alfred Barr l’ayant présenté pour la première fois dès 1930 au MoMA et ses Ecritures Blanches ayant eu une influence décisive sur l’itinéraire de nombre de ses contemporains, y compris Jackson Pollock.

Fort du succès qu’il a aussi remporté trois ans plus tôt à la XXIXe Biennale de Venise, où il est devenu le second artiste américain à avoir remporté le Grand Prix de Peinture après James McNeill Whistler, Mark Tobey est au sommet de sa carrière. Janet Flanner, correspondante du New Yorker à Paris ne s’y trompe d’ailleurs pas, décernant la palme du « one man show of the season » à l’exposition du Musée des Arts Décoratifs, tout comme la majorité de la critique s’accordant sur le fait que Tobey est indéniablement « l’un des plus importants peintres de son époque. »

Né en 1890 dans le Wisconsin et formé à la fois aux techniques les plus classiques de la peinture occidentale par les professeurs de l’ Art Institute de Chicago et à celles de la calligraphie chinoise par le grand Teng Kuei, il faut dire que Mark Tobey est non seulement l’un des pionniers de l'action painting, maîtrisant parfaitement la technique du all–over, mais aussi l’un des artistes les plus inclassables et oecuméniques de son temps, puisant son inspiration dans une incroyable multitude de sources passant par la philosophie Zen, les alphabets arabes et perses et la religion Baha’ie à laquelle il se convertit en 1918. Merveilleuse synthèse des passions plurielles qui animent Tobey, Microcosms of Time est ainsi le témoin d’un des plus singuliers parcours du XXe siècle s’inscrivant dans une tradition aussi millénaire qu’ésotérique et universelle.

Art Contemporain - Vente du soir

|
Paris