22
22
On Kawara
[DEUX OEUVRES DE TODAY SERIES, 1966-2013] NOV. 21, 1991; NOV. 21, 1991
Estimation
400 000600 000
Lot. Vendu 474,500 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT
22
On Kawara
[DEUX OEUVRES DE TODAY SERIES, 1966-2013] NOV. 21, 1991; NOV. 21, 1991
Estimation
400 000600 000
Lot. Vendu 474,500 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Art Contemporain - Vente du soir

|
Paris

On Kawara
1933 - 2014
[DEUX OEUVRES DE TODAY SERIES, 1966-2013] NOV. 21, 1991; NOV. 21, 1991
i. titré et daté 21 Nov. 1991; signé au dos
ii. titré et daté 21 Nov. 1991; signé au dos
acrylique sur toile avec boîte de l'artiste et journaux
20,5 x 25,5 cm; 8 1/16 x 10 1/16 in. (chaque)
Exécuté en 1991.
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Provenance

Galerie Yvon Lambert, Paris
Acquis auprès de celle-ci par le propriétaire actuel en 1995

Exposition

Paris, Galerie Yvon Lambert, On Kawara, 11 avril - 12 mai 1992

Description

L’un des principaux protagonistes de l’art conceptuel, On Kawara est sans aucun doute l’un des artistes les plus radicaux et novateurs de sa génération.

Après avoir consacré les débuts de sa carrière à la conception de compositions que l’on pourrait qualifier de graphiques, figuratives et s’affiliant à une esthétique surréaliste, On Kawara s’oriente à partir des années soixante vers une œuvre biographique s’inscrivant dans le temps et l’espace. Après avoir quitté le Japon pour s’installer à New York en 1959, où il s’intéresse de plus en plus à la relation qu’entretiennent langage et matérialité plastique, On Kawara mettra plusieurs années avant de poser le jalon de ce pour quoi il passera à la postérité : les Date Paintings.

Dès la toute première toile de cette série initiée le 4 janvier 1966 et qui l’occupera jusqu’à son dernier souffle, On Kawara élabore le rigoureux protocole qu’il déclinera dès lors de manière obsessionnelle pendant près de cinquante ans : peindre un monochrome de couleur sombre au centre duquel se dessine dans un blanc immaculé la date du jour de réalisation de l’œuvre dans la langue officielle du pays où il se trouve. Chaque toile est accompagnée d’une boîte en carton dans laquelle se trouve une coupure de presse qui informe du lieu et de sa date de réalisation.

Essentiels à la compréhension du travail d’On Kawara, le choix du procédé et du processus, immuables et pouvant être considérés comme de véritables rituels, reflètent une ambition unique dans l’histoire de l’art : établir une relation objective au monde à travers l’expérience que nous ont en font.

Les deux œuvres qui nous occupent ici, 21.11.1991 et 21.11.1991, réalisées le même jour, ont été rigoureusement peintes à la main par l’artiste appliquant à la surface de la toile de multiples couches blanches, puis foncées, pour qu’aucune trace de pinceau ne soit visible de ces deux compositions. Dans ce projet fastidieux, ce sont ainsi les infimes variations de détail et l’ampleur visuelle déterminée par accumulation qui distingue chacune de ces œuvres d’un simple comptage mécanique, autodestructeur et imperceptible du temps. Par là, On Kawara accomplit une œuvre à la dimension monumentale et universelle qui s’établit dans la durée et ne se livre pourtant que de façon fragmentaire, à travers des œuvres comme 21.11.1991 et 21.11.1991.

Art Contemporain - Vente du soir

|
Paris