15
15

PROVENANT D'UNE PRESTIGIEUSE COLLECTION PARTICULIÈRE

Serge Poliakoff
COMPOSITION ABSTRAITE
ACCÉDER AU LOT
15

PROVENANT D'UNE PRESTIGIEUSE COLLECTION PARTICULIÈRE

Serge Poliakoff
COMPOSITION ABSTRAITE
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Art Contemporain - Vente du soir

|
Paris

Serge Poliakoff
1906 - 1969
COMPOSITION ABSTRAITE
signé
huile sur toile
162 x 130 cm; 63 7/8 x 51 1/4 in.
Exécuté en 1967.
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Provenance

Collection particulière, Zurich
Sotheby's, Paris, Art Contemporain, Vente du Soir, 12 décembre 2007, lot 10
Acquis lors de cette vente par le propriétaire actuel

Exposition

Paris, Musée d'art moderne de la ville de Paris, XXIIIe Salon de Mai, 29 avril - 21 mai 1967; catalogue, no. 173
La Havane, De Paris à la Havane, Salon de Mai, juillet 1967
Cannes, Galerie Cavalero, Poliakoff, 5 mai - 7 juin 1968
Caen, Théâtre et maison de la Culture, Serge Poliakoff, 6 janvier - 4 février 1968
Paris, Galerie XXe Siècle, Serge Poliakoff, 12 décembre - 15 janvier 1968
Martigny, Fondation Gianadda, Serge Poliakoff, 31 janvier - 29 mars 1987; catalogue, np., illustré

Bibliographie

Alexis Poliakoff, Serge Poliakoff, Catalogue Raisonné, Volume V 1966-1969, Paris, 2016, p. 218, illustré en couleurs

Description

QUOTE

Dans une forme doivent se trouver plusieurs formes et dans plusieurs formes doit se retrouver une seule forme.
Serge Poliakoff

TEXT

Avec sa palette expressive, chamarrée et vibrante, ses imposantes dimensions et sa composition rythmée et parfaitement équilibrée, Composition Abstraite est sans aucun doute l’une des toiles le plus abouties que Serge Poliakoff ait peinte dans les années soixante, celles de la consécration pour l’artiste alors considéré comme l’un des champions de la Nouvelle Ecole de Paris et de l’abstraction internationale de l’après-guerre.

Faisant ses premiers pas dans l’abstraction au début des années quarante, Poliakoff a en effet mis près d’une décennie avant de mettre au point le langage plastique unique qui est le sien et qui repose comme on le sait sur le rayonnement et l’imbrication simultanés des formes harmonieuses sans être géométriques, construites et pourtant indéfinissables.

Exposée au mythique Salon de mai dès le printemps 1967, et vingt plus tard comme l’un des tableaux emblématiques de l’artiste lors de la grande rétrospective que lui consacra la respectée fondation Gianadda en 1987, Composition Abstraite est aussi remarquable par l’infinité des nuances qu’elle contient sous la couche picturale primaire laissée mate. La technique de Poliakoff va en effet de pair avec sa vision. Renonçant aux couleurs vendues en tubes, le peintre broie lui-même ses pigments et expérimente solvants et liants pour atteindre les remarquables effets de texture qui caractérisent Composition Abstraite. Sur une trame abstraite où la référence au ton local est abolie, les zones de couleurs sur-jacentes et sous-jacentes entrent par là en communion, donnant à cette toile une dimension singulière que l’historien de l’art Wieland Schmied qualifiait déjà en 1963 de méditative en ces termes mémorables et éloquents : « les tableaux de Poliakoff se développent vers l’intérieur et non vers l’extérieur », s’éloignant « de toute nature parce qu’il est, lui-même, la Nature, sans pour autant qu’il ait le moindre lien avec le monde figuratif. Parallèlement à l’épuration progressive du contenu, l’apaisement des formes, une plus grande économie, une simplicité accrue et des moyens plus réduits dans les coloris qui le mènent jusqu’au royaume secret de la monochromie, sa spiritualité grandit ainsi que sa gravité et sa religiosité », ses œuvres invitant dès lors « à se fondre en elles, et incitant à la méditation. » (Wieland Schmied, préface du catalogue de l’exposition Serge Poliakoff à la Kestner Gesellschaft, 1963)

Art Contemporain - Vente du soir

|
Paris