40
40
Important vase en porcelaine de Chine céladon craquelé du XVIIIe siècle à monture de bronze doré de la fin de l'époque Louis XVI
ACCÉDER AU LOT
40
Important vase en porcelaine de Chine céladon craquelé du XVIIIe siècle à monture de bronze doré de la fin de l'époque Louis XVI
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Excellence

|
Paris

Important vase en porcelaine de Chine céladon craquelé du XVIIIe siècle à monture de bronze doré de la fin de l'époque Louis XVI
le col et la base à décor de cannelures et entrelacs, les anses en guirlandes de feuilles de chêne ; (deux petites rosettes en bronze doré ajoutées postérieurement)
Haut. 46 cm, larg. 21 cm ; height 18 in; width 8 1/4 in
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Description

La porcelaine céladon était particulièrement prisée au XVIIIe siècle par les grands collectionneurs occidentaux qui admiraient l’infinie délicatesse de cette nuance inédite en Europe, allant jusqu’au vert pâle, argenté, presque transparent. Le céladon craquelé ou porcelaine truitée ravissait les amateurs en raison de sa rareté et suscitait chez les marchands-merciers une créativité sans cesse renouvelée pour orner de bronzes ces porcelaines importées à grand prix de Chine.

Au départ, la plupart étaient de petites dimensions. Ce n’est que durant la seconde moitié du XVIIIe siècle que l’on se mit à décorer des vases plus importants en taille, d’abord dans le goût « à la grecque » à la fin du règne de Louis XV, puis dans un style plus équilibré sous Louis XVI. On relève des anses comparables sur une paire de grands vases cornet en céladon de l’ancienne collection de la vicomtesse de Courval (Sotheby’s Paris, le 25 mars 2014, lot 108), tandis que l’on retrouve les mêmes délicates craquelures sur le céladon d’une autre paire de vases montés provenant des ducs de Mortemart au château du Réveillon (Sotheby’s Paris, le 11 février 2015, lot 129).

Excellence

|
Paris