18
ACCÉDER AU LOT
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Œuvres sur Papier

|
Paris

Pablo Picasso
1881 - 1973
DEUX NUS
signé Picasso et daté 31.5.70.VII (en bas à gauche)
crayon et encre sur papier
30,7 x 22,8 cm
Exécuté le 31 mai 1970.
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Provenance

Galerie Louise Leiris, Paris
Galerie Rosengart, Lucerne
Thomas Ammann Fine Art, Zurich
Acquis auprès du précédent par le propriétaire actuel

Exposition

Paris, Galerie Louise Leiris, Picasso, dessins en noir et en couleurs 15 décembre 1969-12 janvier 1971, 1971, no. 33, reproduit dans le catalogue p. 29
Zurich, Thomas Ammann Fine Art, Picasso: Drawings, Watercolors, Pastels, 1988, reproduit dans le catalogue n.n.

Bibliographie

Christian Zervos, Pablo Picasso, œuvres de 1970, Paris, 1978, vol. 32, no. 98, reproduit p. 41

Description

Dans les dernières années de sa vie, Picasso ne cesse de peindre et dessiner et ses œuvres multiples témoignent d’une virtuosité époustouflante, mêlant les techniques les plus complexes. Les œuvres de ces années-là sont le témoignage d’un artiste au sommet de son art, en quête d’innovation constante. En témoignent les œuvres qui seront exposées en 1970, année de la présente œuvre, lors de la désormais légendaire exposition au Palais des Papes d’Avignon.

Sa créativité s’exprime notamment dans de multiples carnets de croquis qui se remplissent d’innombrables dessins au stylo, à l’encre et aux feutres. A travers ces croquis, Picasso se livre à une véritable démarche expérimentale. Comme c’est le cas dans la présente œuvre, il note en bas de chacun de ces dessins un numéro et une date, comme pour mieux souligner que la succession effrénée de dessins qu’il exécute n’en reste pas moins guidée par une évolution logique et planifiée.

A travers ces deux figures sensuelles aux formes sculpturales, Deux nus démontre à quel point, au crépuscule de sa vie, Picasso a su garder intacts son sens de l’érotisme et sa maestria technique. L’artiste donne ici l’une de ses multiples interprétations de son thème de prédilection : le nu féminin. Les techniques employées pour la présente œuvre sont diverses : le trait serein et pur de la figure de droite évoque ainsi les œuvres classiques des années 1920 tandis que les traits hachurés sculptant le visage du personnage de gauche font écho aux visages-masques primitivistes des glorieuses années des Demoiselles d’Avignon. Deux nus apparaît ainsi comme la synthèse accomplie de l’art du maître espagnol qui, quelques années à peine avant sa mort, affirme un génie créateur toujours aussi vivace.

Œuvres sur Papier

|
Paris