531
531
Frère Damien Carpentiers
PORTRAIT D’UN MAGISTRAT DANS SON CABINET DE TRAVAIL PORTRAIT D’UNE FEMME ASSISE DEVANT UN PAYSAGE
FRÈRE DAMIEN CARPENTIERS ; PORTRAIT OF A MAGISTRATE IN ITS CABINET ; PORTRAIT OF A SEATED WOMAN ON A LANDSCAPE ; THE FIRST SIGNED AND DATED LOWER ; OIL ON CANVAS, A PAIR
Estimation
20 00030 000
Lot. Vendu 40,000 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT
531
Frère Damien Carpentiers
PORTRAIT D’UN MAGISTRAT DANS SON CABINET DE TRAVAIL PORTRAIT D’UNE FEMME ASSISE DEVANT UN PAYSAGE
FRÈRE DAMIEN CARPENTIERS ; PORTRAIT OF A MAGISTRATE IN ITS CABINET ; PORTRAIT OF A SEATED WOMAN ON A LANDSCAPE ; THE FIRST SIGNED AND DATED LOWER ; OIL ON CANVAS, A PAIR
Estimation
20 00030 000
Lot. Vendu 40,000 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Robert de Balkany, Rue de Varenne, Paris – Vente du Jour

|
Paris

Frère Damien Carpentiers
ACTIF AU XVIIIE SIèCLE
PORTRAIT D’UN MAGISTRAT DANS SON CABINET DE TRAVAIL PORTRAIT D’UNE FEMME ASSISE DEVANT UN PAYSAGE
FRÈRE DAMIEN CARPENTIERS ; PORTRAIT OF A MAGISTRATE IN ITS CABINET ; PORTRAIT OF A SEATED WOMAN ON A LANDSCAPE ; THE FIRST SIGNED AND DATED LOWER ; OIL ON CANVAS, A PAIR
Quantité: 2
La première est signée et datée en bas peint par Frère Damien / Carpentiers A*1733
Huile sur toile, une paire
206 x 142 cm ; 81 1/8 by 56 in
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Description

Nous remercions Madame Ariane James-Sarazin pour les informations contenues dans cette notice.

Originaire des Flandres, le frère Damien Carpentiers a surtout travaillé comme portraitiste en France et en Italie où il séjourne à Rome auprès de la curie romaine. Son oeuvre est en partie connue par les gravures de ses portraits de cardinaux, dues à différents artistes, et rassemblées dans l’ouvrage de Mario Guarnacci, Vitae et res gestae pontificum Romanorum et S. R. E cardinalium a Clemente X usqu a Clementem XII, paru à Rome en 1751. Son Portrait du cardinal Aldrovandi (huile sur toile, 281 x 196 cm.) est conservé dans une collection particulière. Il peignit également un portrait de l’infant Louis d’Espagne, perdu et connu par la gravure de Nicolas Billy.

Nous pouvons relever dans les compositions de ces deux portraits, l’influence du grand portraitiste de l’époque, Hyacinthe Rigaud.
Le portrait d’homme, vraisemblablement un magistrat d’après sa robe noire et son rabat, s’inspire pour la pose et l’agencement du décor, du Portrait du banquier Samuel Bernard, peint en 1726 et conservé au Château de Versailles (voir Musée National de Versailles, Catalogue, Les peintures, vol. II, Paris, 1995, n° 4264, reproduit p. 756).
Pour le portrait de femme, le frère Damien Carpentiers a repris différents éléments d’après des modèles de Rigaud. La position de la main droite sur la robe est à rapprocher du Portrait de la duchesse de Mantoue, conservé à la Marble House de Newport. Le style et l’arrangement de la robe, particulièrement dans le traitement de l’échancrure et de la chemise, ainsi que les broches, s’inspirent quant à eux du Portrait de Madame Pécoil, peint par Rigaud en 1701, et appartenant à une collection particulière.
L’oranger en fleurs à droite du portrait de femme, suggère que cette paire de toiles a pu être peinte à l’occasion du mariage des deux modèles.

Robert de Balkany, Rue de Varenne, Paris – Vente du Jour

|
Paris