148
148
Nadar, Paul
WILLIE HEATH. [28 JUIN 1893]. PHOTOGRAPHIE ORIGINALE.
Estimation
1 0001 500
Lot. Vendu 6,250 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT
148
Nadar, Paul
WILLIE HEATH. [28 JUIN 1893]. PHOTOGRAPHIE ORIGINALE.
Estimation
1 0001 500
Lot. Vendu 6,250 EUR (Prix d’adjudication avec commission acheteur)
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Livres et Manuscrits

|
Paris

Nadar, Paul
WILLIE HEATH. [28 JUIN 1893]. PHOTOGRAPHIE ORIGINALE.
Tirage albuminé d’époque (300 x 180 mm), contrecollé sur carton fort au nom du photographe.

Élégant, en jaquette, l’œillet à la boutonnière, une canne et des gants à la main, un haut-de-forme et des livres posés sur une table, Willie Heath est photographié 4 mois avant sa mort.

Proust fit la connaissance de Willie Heart au printemps 1892 ; il mourut le 3 octobre de l’année suivante. De leur courte relation, on sait peu de choses, d’autant que la famille de Heath détruisit les lettres qu’il avait reçues de Proust, mais on connaît le long texte qu’il lui consacra en juin 1894 et qu’il utilisa comme dédicace des Plaisirs et les Jours en 1896 : "À mon ami Willie Heath mort à paris le 3 octobre 1893". De même que Swann retrouve en Odette la "fille de Jethro" de Botticelli, dans cette longue dédicace, Proust voit en son élégant ami un seigneur peint par Van Dyck : "je vous ai connu bien peu de temps. C’est au Bois que je vous retrouvais souvent le matin, m’ayant aperçu et m’attendant, debout, mais reposé, semblable à un de ces seigneurs de Van Dyck, et dont vous aviez l’élégance pensive." Il décrit encore Heath comme "plus grave qu’aucun de nous", "plus enfant qu’aucun", d’une "gaité candide et délicieuse", aspirant à rester "loin de la bêtise, du vice et de la méchanceté". Il nous apprend aussi qu’ils avaient formé "le rêve, presque le projet de vivre de plus en plus l’un avec l’autre, dans un cercle de femmes et d’hommes magnanimes et choisis".

Le format de ce portrait est l’un des plus grands que Proust ait pu posséder de ses amis. On connaît une autre version de ce portrait par Nadar, avec une pose légèrement différente (canne dans la main droite).

Exposition : L’Écriture et les Arts, n° 172g.

Références : Rey, repr. p. 42. -- Picon, repr. p. 64. -- Nadar, p. 60 (autre pose). -- Naturel, p. 109 (autre pose).


Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Livres et Manuscrits

|
Paris