66
66
Paire de candélabres en bronze patiné et bronze doré, marbre blanc et bleu Turquin d'époque Louis XVI, attribuée à Pierre Gouthière très probablement livrée pour la duchesse de Mazarin
Estimation
70 000100 000
ACCÉDER AU LOT
66
Paire de candélabres en bronze patiné et bronze doré, marbre blanc et bleu Turquin d'époque Louis XVI, attribuée à Pierre Gouthière très probablement livrée pour la duchesse de Mazarin
Estimation
70 000100 000
ACCÉDER AU LOT

Details & Cataloguing

Excellence Française

|
Paris

Paire de candélabres en bronze patiné et bronze doré, marbre blanc et bleu Turquin d'époque Louis XVI, attribuée à Pierre Gouthière très probablement livrée pour la duchesse de Mazarin
à trois lumières émergeant de bouquets fleuris, soutenus par un jeune satyre assis sur une base rectangulaire à décor de médaillons ornés de têtes féminines et de têtes de lions ; (percée pour l'électricité)
Quantité: 2
Haut. 68,5 cm., larg. 38 cm., prof 26 cm. ; Height 27 in., width 15 in., depth 10 1/4 in.
Lire le rapport d'état Lire le rapport d'état

Bibliographie

Références bibliographiques:
- C. Baulez, "Pierre Gouthière", in Vergoldete Brönzen, vol. II, Munich, 1986
- D. Alcouffe et al., Les bronzes d'ameublement du Louvre, Dijon, 2004
- T. Dell, Furniture in the Frick collection, vol. VI, New York, 1992
- D. Kisluk-Grosheide et J. Munger, The Wrightsman Galleries for French Decorative Arts, New York, 2010
- C. Vignon et C. Baulez, Pierre Gouthière ciseleur-doreur du roi, New York, 2016

Description

L'attribution à Pierre Gouthière et ses commandes pour la duchesse de Mazarin pour son hôtel particulier du quai Malaquais.

Cette paire de candélabres présente de nombreuses analogies stylistiques avec les oeuvres commandées à Pierre Gouthière dès 1777 et livrées jusqu'en 1781 pour le décor et l'ameublement du grand salon de l'hôtel particulier de la duchesse de Mazarin quai Malaquais.

-Les bras de lumières : ornés de branches de lys, oeillets et pavots, ils reprennent le répertoire de la paire d'appliques "aux carquois ornés de branches de pavots " conservée au musée du Louvre (inv. OA11995-11996) livrée par Gouthière pour la duchesse de Mazarin (voir fig. 1).

-Les enfants satyres en bronze patiné (avec les attributs de la musique, flûte de pan, tambourin et cymbales dorés ) évoquent les grandes figurent de faunesses (et "tambours de basque avec grelots, cymbales" dorés) ornant les chambranles de la cheminée en marbre bleu Turquin exécutée par Gouthière et Jean-Joseph Foucou pour la duchesse de Mazarin (localisation actuelle inconnue), ayant servi de modèle aux cheminées en marbre blanc aujourd'hui conservée à la Frick (inv. 16.11.1) et en marbre Verde di Levanto au Metropolitan Museum (inv. 1976.227, voir fig. 2).

-Les masques de femme et le perlé du socle sont très proches du masque ornant la ceinture de la console en marbre bleu Turquin et bronze doré par Gouthière aujourd'hui conservée dans la Frick collection à New York (inv. 15.5.59, voir fig. 3) pour la duchesse de Mazarin.

Au delà de ces analogies, il convient de souligner l'importance du marbre bleu Turquin présent sur notre paire de candélabres et très largement employé pour le décor du grand salon de l'hôtel particulier de la duchesse de Mazarin quai Malaquais (auquel il faut rajouter la grande paire de socles en mabre Turquin aujourd'hui conservée dans une collection privée).

Excellence Française

|
Paris