View full screen - View 1 of Lot 31. Virgin and Child | Vierge à l'Enfant .
31

The Master of the Magdalene Legend | Maître de la Légende de Marie Madeleine

Virgin and Child | Vierge à l'Enfant

Property from a Private Collection | Provenant d'une collection particulière

The Master of the Magdalene Legend | Maître de la Légende de Marie Madeleine

The Master of the Magdalene Legend | Maître de la Légende de Marie Madeleine

Virgin and Child | Vierge à l'Enfant

Virgin and Child | Vierge à l'Enfant

The Master of the Magdalene Legend 

Active circa 1483 - 1527

Virgin and Child 


Oil and gold painting on panel

24 x 15,5 cm ; 9½ by 6⅛ in.


___________________________________________


Maître de la Légende de Marie-Madeleine

Actif vers 1483 - 1527

Vierge à l'Enfant 


Huile et peinture dorée sur panneau

24 x 15,5 cm ; 9½ by 6⅛ in.

For further information on the condition of this lot please contact clemence.enriquez@sothebys.com

In the family of the present owners for at least three generations.

--------------------------------------------------------

Dans la famille de l'actuel propriétaire depuis au moins trois générations.

Several works painted by a Flemish artist active in Brussels at the turn of the fifteenth and sixteenth centuries have been brought together under the umbrella name of the Master of the Magdalene Legend, who remains to this day anonymous. He was named by Friedländer after a triptych, now dismembered, that narrates the legend of St Mary Magdalene. While several attempts to identify him have been made – Friedländer himself suggested Pieter van Coninxloo – none have met with unanimous approval.


Nevertheless, a palpable unity is apparent in the paintings in this corpus, all of which attest to the legacy of the master Rogier van der Weyden (1399–1464).


In the present painting, characteristics typical of the Master of the Magdalene Legend include the graceful modelling of the flesh; the light falling delicately on the faces; the Virgin’s eyes, piously lowered; the finely delineated hair with lighter reflections; and the shadows on the eyelids and neck.


Several versions of this Virgin and Child are known: the most closely comparable examples are one in the Museum Mayer van den Bergh in Antwerp (inv. 384) and another in a diptych by Willem van Bibaut, in the Rijksmuseum, Amsterdam (inv. SK-C-1777). It is likely that the present painting came from a diptych too, which probably also portrayed the patron.


___________________________________________


Sous le nom du Maître de la légende de Marie-Madeleine sont réunies plusieurs œuvres exécutées par un artiste flamand actif à Bruxelles au tournant des XVe et XVIe siècles. A ce jour toujours anonyme, Friedländer l’a nommé d’après un triptyque aujourd’hui démembré narrant la légende de sainte Marie-Madeleine. Si plusieurs tentatives d’identification ont été amorcées – Friedländer lui-même suggéra le nom de Pieter van Coninxloo – aucune ne semble faire l’unanimité.


Une réelle unité transparaît néanmoins dans ce corpus d’œuvres, portant toutes l’héritage du maître Rogier van der Weyden (1399-1464).


Dans le présent tableau, le modelé gracieux des chairs, la lumière tombant délicatement sur les visages, les yeux de la Vierge pieusement baissés, ou encore les cheveux finement travaillés avec des reflets plus clairs, ainsi que les ombres des paupières et du cou caractérisent tout particulièrement la main du Maître de la Légende de Marie-Madeleine.


Plusieurs versions de cette Vierge à l’Enfant sont connues ; celle du musée Mayer van den Bergh à Anvers (inv. 384) ainsi que celle du diptyque de Willem van Bibaut conservé au Rijksmuseum d’Amsterdam (inv. SK-C-1777) en sont tout particulièrement proches. Il est d’ailleurs probable que le présent tableau ait fait partie lui aussi d’un diptyque figurant peut-être le commanditaire.