View full screen - View 1 of Lot 76. La Reliure, poème didactique. Paris, 1820. Amusant poème sur l'art de la reliure, dans une jolie reliure époque.
76

Lesné, Mathurin Marie

La Reliure, poème didactique. Paris, 1820. Amusant poème sur l'art de la reliure, dans une jolie reliure époque

Lesné, Mathurin Marie

Lesné, Mathurin Marie

La Reliure, poème didactique. Paris, 1820. Amusant poème sur l'art de la reliure, dans une jolie reliure époque

La Reliure, poème didactique. Paris, 1820. Amusant poème sur l'art de la reliure, dans une jolie reliure époque

Lesné, Mathurin Marie


La Reliure, poème didactique en six chants.

Paris, chez Lesné & chez Nepveu, 1820.


Petit in-8 (192 x 122 mm). Veau fauve, triple encadrement sur les plats : bande teintée en noir avec filet ondulé doré, roulette de palmettes à froid et roulette dorée, au centre des plats veau teinté à motif irradiant, dos orné, tranches dorées, roulette intérieure (Reliure de l’époque). Emboîtage moderne.

Mors, coiffe supérieure et coins restaurés. Rousseurs sur le premier feuillet.


Les rimes d'un relieur sur son art, finement reliées.


Rare édition originale, signée par l'auteur.


Poème consacré à la reliure : si cette œuvre ne rivalise pas avec les vers des plus grands auteurs, elle apporte d'intéressantes précisions sur l'art de la reliure du premier quart du XIXe siècle, en particulier dans les très techniques notes qui suivent le poème. L'ouvrage est suivi d'un mémoire sur les moyens de perfectionner les reliures pour retarder leur renouvellement. 


Mathurin Lesné (1777-1841) exerça comme relieur à Paris de 1809 à 1841. Son fils, auquel le présent ouvrage est dédié, exercera également comme relieur une dizaine d'années après cette publication paternelle. Polygraphe, Lesné a publié plusieurs textes consacrés à son art : Lettre d'un relieur français à un bibliophile anglais (1822), une Épitre à Thouvenin (1823) et une autre Épître à Simier père sur l'Exposition de 1823 (1827), un Petit manuel du relieur, à l'usage des sourds-muets (1896, posthume), ainsi qu'un poème consacré à l'imprimerie ("À la gloire immortelle des inventeurs de l'imprimerie", sans date) et un autre dédié à sa fille, Esther, ou l'Éducation paternelle (1839), paru l'année où son fils se noya dans la Seine.

Mors, coiffe supérieure et coins restaurés. Rousseurs sur le premier feuillet.


Please note: Condition XVI of the Conditions of Business for Buyers (Online Only) is not applicable to this lot. (Veuillez noter que l'Article XVI des Conditions Générales de Vente applicables aux Vendeurs (Ventes Effectuées Exclusivement en Ligne) n'est pas applicable pour ce lot.)


The lot is sold in the condition it is in at the time of sale. The condition report is provided to assist you with assessing the condition of the lot and is for guidance only. Any reference to condition in the condition report for the lot does not amount to a full description of condition. The images of the lot form part of the condition report for the lot. Certain images of the lot provided online may not accurately reflect the actual condition of the lot. In particular, the online images may represent colors and shades which are different to the lot's actual color and shades. The condition report for the lot may make reference to particular imperfections of the lot but you should note that the lot may have other faults not expressly referred to in the condition report for the lot or shown in the online images of the lot. The condition report may not refer to all faults, restoration, alteration or adaptation. The condition report is a statement of opinion only. For that reason, the condition report is not an alternative to taking your own professional advice regarding the condition of the lot. NOTWITHSTANDING THIS ONLINE CONDITION REPORT OR ANY DISCUSSIONS CONCERNING A LOT, ALL LOTS ARE OFFERED AND SOLD "AS IS" IN ACCORDANCE WITH THE CONDITIONS OF SALE/BUSINESS APPLICABLE TO THE RESPECTIVE SALE.

A. Doignies (ex-dono manuscrit sur le faux-titre : "Donné à Mon neveu A. Doignies", signé "Aiget" ?), peut-être le relieur Doignies, qui a exercé durant le deuxième quart du XIXe siècle (Fléty, p. 60 ; Ramsden, p. 72).


Précieux livres anciens, romantiques & modernes [...], Nouveau Drouot, 21 février 1986, n° 170.

E. Thoinan, Les relieurs français (1500-1800), 1893, p. 339 ("la lecture de son poème [...] est parfois utile, instructive, intéressante et de plus très amusante").


Ch. Ramsden, p. 129.