La Polynésie Découverte : Collection Charles-Edouard Duflon

La Polynésie Découverte : Collection Charles-Edouard Duflon

View full screen - View 1 of Lot 2. Massue patu onewa, Maori, Nouvelle-Zélande | Patu onewa club, Maori, New Zealand  .

Massue patu onewa, Maori, Nouvelle-Zélande | Patu onewa club, Maori, New Zealand

Auction Closed

November 30, 02:56 PM GMT

Estimate

8,000 - 12,000 EUR

Lot Details

Description

Massue patu onewa, Maori, Nouvelle-Zélande

haut. 38,5 cm ; 14 7/8 in


Probablement Leverian Museum, Londres puis Vente Collection du Leverian Museum, Londres, mai 1806
Collection privée européenne
Bohnmans, Londres, Important Tribal Art, 23 juin 1992, n° 229
Collection Robert E. Hales, Londres
Collection Charles-Edouard Duflon, Genève

Rossi M., Un bernois nommé Wäber. Johann Wäber - John Webber. Peintre et dessinateur du troisième voyage du Capitaine Cook, Edition D, 2008 : p. 74.

Cette petite arme utilisée dans le combat corps-à-corps était l’arme préférée des maoris et un important symbole de statut social. On en connaît des exemples sculptés en bois (wahaika), en ivoire marin (patu paraoa) en nephrite (mere pounamou) ou comme ici en basalte, les patus onewa. Ces patus sont les armes maoris les plus soigneusement sculptées. Armes de prestige, elles étaient transmises de génération en génération, en lignée paternelle.

Cet exemple en particulier présente des proportions idéales et parfaitement symétriques. Le basalte ici utilisé est d'une qualité extraordinaire, ne présentant presqu'aucune inclusion. La perfection de ces objets a souvent été soulignée par les amateurs et sont des objets très recherchés par les collectionneurs.

« Il faut voir dans le Patu un des objets d’art les plus parfaits du monde : tactiles, doux de surface, parfaits de dorme, beaux de matière et élégants à regarder. » (Meyer, Casse-tête. Armes et armements de l’Océanie, 1989 : 31)