KARL, Karl Lagerfeld’s Estate Part II

KARL, Karl Lagerfeld’s Estate Part II

View full screen - View 1 of Lot 500. Two Vestals holding an Athenian | Deux Vestales tenant une Athénienne .

French, in late 18th century Neoclassical style

Two Vestals holding an Athenian | Deux Vestales tenant une Athénienne

Auction Closed

December 15, 04:50 PM GMT

Estimate

40,000 - 60,000 EUR

Lot Details

Description

French, in late 18th century Neoclassical style

Two Vestals holding an Athenian


monumental painted plaster group; on a fluted grey wooden base

(plaster group) H. 216 cm, L. 122 cm, P. 71 cm ; (base) H. 91 cm, D. 122 cm


(2)

_____________________________________________________________


France, dans le style néoclassique de la fin du XVIIIe siècle

Deux Vestales tenant une Athénienne 


groupe monumental en plâtre peint blanc ; sur un socle cannelé en bois peint

(groupe en plâtre) H. 216 cm, L. 122 cm, P. 71 cm ; (socle) H. 91 cm, D. 122 cm


(2)

Please note that this monumental plaster is executed in late 18th century style. Veuillez noter que cette sculpture monumentale en plâtre est réalisée dans le style de la fin du XVIIIe siècle.

Références bibliographiques

J. Wilhelm, Belles demeures de Paris, XVIe-XIXe siècle, Paris, 1977.

W. Kalnein, M. Levey, Art and architecture in 18th century France, Harmondsworth, 1972.

S’inspirant des décors monumentaux réalisés dans la seconde moitié du XVIIIe siècle pour les grandes demeures aristocratiques françaises, ce groupe en plâtre représentant deux figures de Vestales tenant une athénienne, fut longtemps associé par tradition à un autre groupe, ayant autrefois appartement à la collection Robert Carhlian (puis collection Schlumberger). Ce second groupe était lui-même la copie d’un décor réalisé par le sculpteur Nicolas Lhuillier (1736-1793) pour la salle à manger du comte d’Artois au château de Maisons (vente Sotheby’s Monaco, collection Schlumberger, 26 février 1992, lot 59). 

L’œuvre proposée ici, impressionnante par ses dimensions ainsi que par sa composition, évoque des figures chères aux artistes de la seconde moitié du XVIIIe siècle, les vestales, inspirées de l’Antiquité et très présentes chez des sculpteurs tels Clodion, ainsi que dans les grands décors dessinés par les architectes François-Joseph Bélanger (1744-1818) ou Alexandre-Théodore Brongniart (1739-1813).