View full screen - View 1 of Lot 96. A GILT-BRONZE MOUNTED EBONY AND BURR YEW COMMODE, LOUIS XVI STAMPED P. PASQUIER |  COMMODE EN PLACAGE D'ÉBÈNE, RONCE D'IF  D'ÉPOQUE LOUIS XVI, ESTAMPILLÉE P. PASQUIER.
96

A GILT-BRONZE MOUNTED EBONY AND BURR YEW COMMODE, LOUIS XVI STAMPED P. PASQUIER | COMMODE EN PLACAGE D'ÉBÈNE, RONCE D'IF D'ÉPOQUE LOUIS XVI, ESTAMPILLÉE P. PASQUIER

Estimate:

35,000

to
- 50,000 EUR

A GILT-BRONZE MOUNTED EBONY AND BURR YEW COMMODE, LOUIS XVI STAMPED P. PASQUIER | COMMODE EN PLACAGE D'ÉBÈNE, RONCE D'IF D'ÉPOQUE LOUIS XVI, ESTAMPILLÉE P. PASQUIER

A GILT-BRONZE MOUNTED EBONY AND BURR YEW COMMODE, LOUIS XVI STAMPED P. PASQUIER | COMMODE EN PLACAGE D'ÉBÈNE, RONCE D'IF D'ÉPOQUE LOUIS XVI, ESTAMPILLÉE P. PASQUIER

Estimate:

35,000

to
- 50,000 EUR

Lot sold:

60,480

EUR

A GILT-BRONZE MOUNTED EBONY AND BURR YEW COMMODE, LOUIS XVI STAMPED P. PASQUIER


Haut. 98 cm, larg. 106 cm, prof. 37,5 cm ; Heith 38 ½ in, width 41 2/3 in, depth 14 2/3 in


---------------------------------------------------------------------------

COMMODE EN PLACAGE D'ÉBÈNE, RONCE D'IF D'ÉPOQUE LOUIS XVI, ESTAMPILLÉE P. PASQUIER


ouvrant à deux tiroirs, reposant sur des pieds en carquois ; ornementation de bronze doré : chutes, encadrements ; dessus de marbre blanc

Illustration is accurate. The commode is in really good condition. Unusual burr yew veneer, typical of Pasquier which gives a quite modern aspect, highlighted with ebony and gilt-bronze frame. Good construction and in absolutely good restored condition.

To recommend;


"In response to your inquiry, we are pleased to provide you with a general report of the condition of the property described above. Since we are not professional conservators or restorers, we urge you to consult with a restorer or conservator of your choice who will be better able to provide a detailed, professional report. Prospective buyers should inspect each lot to satisfy themselves as to condition and must understand that any statement made by Sotheby's is merely a subjective, qualified opinion. Prospective buyers should also refer to any Important Notices regarding this sale, which are printed in the Sale Catalogue.

NOTWITHSTANDING THIS REPORT OR ANY DISCUSSIONS CONCERNING A LOT, ALL LOTS ARE OFFERED AND SOLD AS IS" IN ACCORDANCE WITH THE CONDITIONS OF BUSINESS PRINTED IN THE SALE CATALOGUE."

La production de l'ébéniste Philippe Pasquier est particulièrement atypique. En effet l'emploi de ronce ou loupe (d'if notamment) est caractéristique chez cet ébéniste qui utilise de grands panneaux de placage dont le dessin à lui seul compose le décor. Les formes des meubles sont très architecturée avec avec des contrastes de matières qui soulignent l'originalité du décor. Sa production s’est distinguée par un parti-pris esthétique audacieux, consistant à exploiter l’aspect très décoratif de la loupe d’if -rappelant les veines du marbre- simplement souligné par un encadrement d’ébène.


Estampillé du maître, un secrétaire à abattant plaqué des mêmes essences, dont l'intérieur fut décoré plus tard de panneaux de gouaches, figura dans les collections du 10e duc de Hamilton en Ecosse, puis dans celles de J. Pierpont Morgan, avant d'intégrer la collection Kress (cf. J. Parker, Decorative Art from the Samuel H. Kress Collection at the Metropolitan Museum of Art, 1964, cat. 16, pp. 95-100). Le Prince Régent, futur George IV, acheta en 1805 pour Carlton House un secrétaire à abattant plaqué d'if et d'ébène, la façade enrichie de panneaux de porcelaine, qu'il fit transférer vers 1827 au château de Windsor et qui est aujourd'hui attribué à Pasquier (cf. Hugh Roberts, For the King’s pleasure: the furnishing and decoration of George IV’s apartments at Windsor Castle, Londres, 2001, p. 217, fig. 256). Une grande commode à la façade tripartite, toujours attribuée à notre ébéniste, fut vendue chez Christie's à New York, "Arts of France", le 21 octobre 1997, lot 237, puis chez Christie's à Londres, le 10 décembre 2009, lot 798. Une grande paire d’encoignures fut vendue à Paris, Sotheby’s le 13 novembre 2018, lot 42. Enfin, P. Kjellberg mentionne une commode en placage de loupe d'if et d'ébène ayant appartenu à Charles de Beistegui au palais Labia à Venise (cf. Le Mobilier français du XVIIIe siècle, Paris, 1989, p. 635).