View full screen - View 1 of Lot 37. Tabouret, Dan, Liberia | Dan Stool, Liberia.
37

Tabouret, Dan, Liberia | Dan Stool, Liberia

Estimate:

80,000

to
- 120,000 EUR

Tabouret, Dan, Liberia | Dan Stool, Liberia

Tabouret, Dan, Liberia | Dan Stool, Liberia

Estimate:

80,000

to
- 120,000 EUR

Tabouret, Dan, Liberia


haut. 25 cm ; 9 ⅞ in



To request a Condition Report, please contact Pierre.mollfulleda@sothebys.com and simon.meynen@sothebys.com


Please note: Condition XVI of the Conditions of Business for Buyers (Online Only) is not applicable to this lot. (Veuillez noter que l'Article XVI des Conditions Générales de Vente applicables aux Acheteurs (Ventes Effectuées Exclusivement en Ligne) n'est pas applicable pour ce lot.)


(LE LOT EST VENDU TEL QUEL, DANS L'ÉTAT OU IL SE TROUVE AU MOMENT DE LA VENTE EN LIGNE. LE RAPPORT D'ÉTAT FOURNI EN LIGNE EST À TITRE INDICATIF UNIQUEMENT ET A POUR BUT D'AIDER À ÉVALUER L'ÉTAT DU LOT. LES IMAGES DU LOT FONT ÉGALEMENT PARTIE DU RAPPORT DE CONDITION FOURNI PAR SOTHEBY'S. TOUTE RÉFÉRENCE À L'ÉTAT DANS LE RAPPORT DE CONDITION EN LIGNE NE CONSTITUE PAS UNE DESCRIPTION COMPLÈTE DE L'ÉTAT. LE RAPPORT D'ÉTAT EN LIGNE PEUT DÉCRIRE CERTAINES IMPERFECTIONS DU LOT, VOUS DEVEZ CEPENDANT NOTER QUE LE LOT PEUT CONTENIR D'AUTRES DÉFAUTS QUE NE SONT PAS DÉCRITS DANS LE RAPPORT D'ÉTAT DU LOT OU QUI NE SONT PAS VISIBLES SUR LES IMAGES DU LOT LE RAPPORT D'ÉTAT EN LIGNE PEUT NE PAS DÉCRIRE TOUS LES DÉFAUTS D'UN LOT, TELS QUE LES RESTAURATIONS, DÉGRADATIONS, OU ADAPTIONS, CAR SOTHEBY'S N'EST PAS RESTAURATEUR OU CONSERVATEUR PROFESSIONNEL. LE RAPPORT D'ÉTAT EST UNE DESCRIPTION SUBJECTIVE ET QUALIFIÉE EFFECTUÉ PAR SOTHEBY'S (PAR EXEMPLE DES INFORMATIONS SUR LA COULEUR, LA CLARTÉ ET LE POIDS DE PIERRES SONT DES EXPOSÉS D'OPINION SEULEMENT ET NON DES EXPOSÉS DES FAITS EFFECTUÉS PAR SOTHEBY'S). VEUILLEZ ÉGALEMENT NOTER QUE NOUS NE GARANTISSONS PAS ET NE SOMMES PAS RESPONSABLES DES CERTIFICATS DE LABORATOIRES DE GEMMOLOGIE QUI PEUVENT ACCOMPAGNER DES LOTS. DE PLUS CERTAINES IMAGES FOURNIES EN LIGNE PEUVENT NE PAS REFLÉTER L'ÉTAT VÉRITABLE DU LOT (PAR EXEMPLE LES IMAGES EN LIGNE PEUVENT MONTRER DES COULEURS OU OMBRES QUI SONT DIFFÉRENTES DES VÉRITABLES COULEURS ET OMBRES D'UN LOT) C'EST POUR TOUTES CES RAISONS QUE LE RAPPORT DE CONDITION EN LIGNE N'EST PAS UNE ALTERNATIVE AUX CONSEILS PROFESSIONNELS, QUE VOUS POURRIEZ PRENDRE, CONCERNANT L'ÉTAT D'UN LOT. NOS FUTURS ACHETEURS DEVRAIENT SE RÉFÉRER AUX SECTIONS APPROPRIÉES DE NOTRE GUIDE D'ACHAT AUX ENCHÈRES QUI INCLUT DES INFORMATIONS IMPORTANTES SUR LE GENRE DE LOTS VENDUS DANS LA VENTE. NONOBSTANT LE RAPPORT DE CONDITION EN LIGNE OU TOUTES DISCUSSIONS À PROPOS D'UN LOT, TOUS LES LOTS SONT OFFERTS À LA VENTE « EN L'ÉTAT » CONFORMÉMENT À NOS CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTES (EN LIGNE UNIQUEMENT) )


The lot is sold in the condition it is in at the time of sale. The condition report is provided to assist you with assessing the condition of the lot and is for guidance only. Any reference to condition in the condition report for the lot does not amount to a full description of condition. The images of the lot form part of the condition report for the lot. Certain images of the lot provided online may not accurately reflect the actual condition of the lot. In particular, the online images may represent colors and shades which are different to the lot's actual color and shades. The condition report for the lot may make reference to particular imperfections of the lot but you should note that the lot may have other faults not expressly referred to in the condition report for the lot or shown in the online images of the lot. The condition report may not refer to all faults, restoration, alteration or adaptation. The condition report is a statement of opinion only. For that reason, the condition report is not an alternative to taking your own professional advice regarding the condition of the lot. NOTWITHSTANDING THIS ONLINE CONDITION REPORT OR ANY DISCUSSIONS CONCERNING A LOT, ALL LOTS ARE OFFERED AND SOLD "AS IS" IN ACCORDANCE WITH THE CONDITIONS OF SALE/BUSINESS APPLICABLE TO THE RESPECTIVE SALE.

Collection Dr. George W. et Winifred J. Harley, Merry Point (Virginia), acquis entre 1925 et 1960
Collection Allen C. Davis, Alexandria, acquis auprès du précédent en 1962-63
Sotheby's, New York, 16 mai 2013, n° 86
Collection privée européenne, acquis lors de cette vente

C’est entre 1925 et 1960 que George Way Harley (1894-1966), en voyage au Liberia, aurait acqui in situ cet exceptionnel siège Dan. Missionnaire, médecin et intellectuel, George Way Harley entreprend ce voyage en Afrique au milieu des années 1920 après ses études de médecine à Yale puis à la London School of Tropical Medecine and Hygiene. Il se rend en Afrique de l’ouest en 1925, accompagné de sa femme Winifred. C’est au cours d’un voyage au Liberia que le couple Harley fonde la Ganta Mission en 1926, ce qui permit la construction d’infrastructures médicales, scolaires, et religieuses dans la région de Ganta. Parallèlement à cette entreprise humanitaire, George Way Harley se consacra à de nombreux travaux de recherche relatifs à l’histoire de la médecine du continent africain et s’intéressa tout particulièrement aux rituels initiatiques auquel s’adonnent certaines populations locales, intérêts qui se concrétisèrent par des publications qui auront permis d’étendre la connaissance européenne de ces peuples Dan et Mano et plus spécifiquement de leurs pratiques rituelles (Notes on the Poro in Liberia, 1941 ; Tribes of the Liberian Hinterland, 1947). C’est dans ce contexte qu’il fit l’acquisition de plus de mille objets, dont une grande partie concentre des objets utilisés par ces populations du Liberia dans le cadre de rituels initiatiques Poro. Parmi l’ensemble des objets dont George W. Harley fit l’acquisition, un important ensemble principalement acquis avant 1946 fut léguée au Peabody Museum of Archaeology and Ethnology de l’Université de Havard.


Les recherches relatives à l’usage de ces tabourets Dan sont relativement rares. Dès lors, notre connaissance de leur fonction précise demeure très partielle. S’il est établi que leur création est en corrélation avec les pratiques rituelles des populations Dan, mais également Mano, on ne peut cependant pas identifier très précisément le type de rituel dont il est question. L’hypothèse de William Siegmann (1943-2011), spécialiste des arts du Liberia et du Sierra Leone, selon laquelle ces tabourets, utilisés par les Dan ainsi que par les autres populations environnantes étaient destinés à des pratiques d’excision et de circoncision des jeunes hommes et des jeunes femmes semble être la plus plausible. En effet, leur petite taille laisse penser que l’on utilisait ces sièges de manière exceptionnelle. Toutefois, nous ne savons pas si ces sièges étaient destinés aux personnes excisées ou bien à ceux qui la pratiquait.


La grande rareté des tabourets Dan, dont moins d’une trentaine d’exemplaires nous sont connus, confère à cet objet un caractère d’exception. Ces sièges se caractérisent le plus souvent par une grande simplicité d’exécution. Nous pouvons en effet en particulier remarquer l’absence d’ornementations de ce siège. S’il existe des tabourets sur lesquels figurent des caractères zoomorphes (Chaim and Renee Gross, New York, 15 mai 2009, Sotheby’s New York), leur structure suit le plus souvent celle d’un sablier. Deux cylindres de taille et au volume identique sont reliés par un élément central sur lequel figurent deux visages anthropomorphes Janus sculptés caractéristique de la statuaire Dan. On distingue ainsi les yeux, sculptés en de minces fentes quasi imperceptibles. Le nez et la bouche sont quant à saillant sur un visage convexe. L’arête du nez est sculptée dans un mouvement de continuité atteignant le front et créant ainsi une certaine symétrie par son alignement à la structure verticale du tabouret. De part et d’autre, des reliefs sont creusés de manière à créer un effet de volume qui suit une fois de plus une certaine symétrie. L’observation attentive de ce rare tabouret Dan et l’étude de la finalité rituelle permettent de saisir la remarquable habileté et créativité des sculpteurs Dan d’une part, ainsi que de saisir la charge symbolique que lui confère le contexte de son utilisation, loin d’être parfaitement élucidée aujourd’hui.