View full screen - View 1 of Lot 50. Siège caryatide, Hemba / Luba, République Démocratique du Congo | Caryatid stool, Hemba / Luba, Democratic Republic of the Congo.
50

Siège caryatide, Hemba / Luba, République Démocratique du Congo | Caryatid stool, Hemba / Luba, Democratic Republic of the Congo

Estimate:

200,000

to
- 300,000 EUR

Siège caryatide, Hemba / Luba, République Démocratique du Congo | Caryatid stool, Hemba / Luba, Democratic Republic of the Congo

Siège caryatide, Hemba / Luba, République Démocratique du Congo | Caryatid stool, Hemba / Luba, Democratic Republic of the Congo

Estimate:

200,000

to
- 300,000 EUR

Siège caryatide, Hemba / Luba, République Démocratique du Congo


haut. 47 cm ; 18 ½ in



To request a Condition Report, please contact Pierre.mollfulleda@sothebys.com and simon.meynen@sothebys.com


Please note: Condition XVI of the Conditions of Business for Buyers (Online Only) is not applicable to this lot. (Veuillez noter que l'Article XVI des Conditions Générales de Vente applicables aux Acheteurs (Ventes Effectuées Exclusivement en Ligne) n'est pas applicable pour ce lot.)


(LE LOT EST VENDU TEL QUEL, DANS L'ÉTAT OU IL SE TROUVE AU MOMENT DE LA VENTE EN LIGNE. LE RAPPORT D'ÉTAT FOURNI EN LIGNE EST À TITRE INDICATIF UNIQUEMENT ET A POUR BUT D'AIDER À ÉVALUER L'ÉTAT DU LOT. LES IMAGES DU LOT FONT ÉGALEMENT PARTIE DU RAPPORT DE CONDITION FOURNI PAR SOTHEBY'S. TOUTE RÉFÉRENCE À L'ÉTAT DANS LE RAPPORT DE CONDITION EN LIGNE NE CONSTITUE PAS UNE DESCRIPTION COMPLÈTE DE L'ÉTAT. LE RAPPORT D'ÉTAT EN LIGNE PEUT DÉCRIRE CERTAINES IMPERFECTIONS DU LOT, VOUS DEVEZ CEPENDANT NOTER QUE LE LOT PEUT CONTENIR D'AUTRES DÉFAUTS QUE NE SONT PAS DÉCRITS DANS LE RAPPORT D'ÉTAT DU LOT OU QUI NE SONT PAS VISIBLES SUR LES IMAGES DU LOT LE RAPPORT D'ÉTAT EN LIGNE PEUT NE PAS DÉCRIRE TOUS LES DÉFAUTS D'UN LOT, TELS QUE LES RESTAURATIONS, DÉGRADATIONS, OU ADAPTIONS, CAR SOTHEBY'S N'EST PAS RESTAURATEUR OU CONSERVATEUR PROFESSIONNEL. LE RAPPORT D'ÉTAT EST UNE DESCRIPTION SUBJECTIVE ET QUALIFIÉE EFFECTUÉ PAR SOTHEBY'S (PAR EXEMPLE DES INFORMATIONS SUR LA COULEUR, LA CLARTÉ ET LE POIDS DE PIERRES SONT DES EXPOSÉS D'OPINION SEULEMENT ET NON DES EXPOSÉS DES FAITS EFFECTUÉS PAR SOTHEBY'S). VEUILLEZ ÉGALEMENT NOTER QUE NOUS NE GARANTISSONS PAS ET NE SOMMES PAS RESPONSABLES DES CERTIFICATS DE LABORATOIRES DE GEMMOLOGIE QUI PEUVENT ACCOMPAGNER DES LOTS. DE PLUS CERTAINES IMAGES FOURNIES EN LIGNE PEUVENT NE PAS REFLÉTER L'ÉTAT VÉRITABLE DU LOT (PAR EXEMPLE LES IMAGES EN LIGNE PEUVENT MONTRER DES COULEURS OU OMBRES QUI SONT DIFFÉRENTES DES VÉRITABLES COULEURS ET OMBRES D'UN LOT) C'EST POUR TOUTES CES RAISONS QUE LE RAPPORT DE CONDITION EN LIGNE N'EST PAS UNE ALTERNATIVE AUX CONSEILS PROFESSIONNELS, QUE VOUS POURRIEZ PRENDRE, CONCERNANT L'ÉTAT D'UN LOT. NOS FUTURS ACHETEURS DEVRAIENT SE RÉFÉRER AUX SECTIONS APPROPRIÉES DE NOTRE GUIDE D'ACHAT AUX ENCHÈRES QUI INCLUT DES INFORMATIONS IMPORTANTES SUR LE GENRE DE LOTS VENDUS DANS LA VENTE. NONOBSTANT LE RAPPORT DE CONDITION EN LIGNE OU TOUTES DISCUSSIONS À PROPOS D'UN LOT, TOUS LES LOTS SONT OFFERTS À LA VENTE « EN L'ÉTAT » CONFORMÉMENT À NOS CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTES (EN LIGNE UNIQUEMENT) )


The lot is sold in the condition it is in at the time of sale. The condition report is provided to assist you with assessing the condition of the lot and is for guidance only. Any reference to condition in the condition report for the lot does not amount to a full description of condition. The images of the lot form part of the condition report for the lot. Certain images of the lot provided online may not accurately reflect the actual condition of the lot. In particular, the online images may represent colors and shades which are different to the lot's actual color and shades. The condition report for the lot may make reference to particular imperfections of the lot but you should note that the lot may have other faults not expressly referred to in the condition report for the lot or shown in the online images of the lot. The condition report may not refer to all faults, restoration, alteration or adaptation. The condition report is a statement of opinion only. For that reason, the condition report is not an alternative to taking your own professional advice regarding the condition of the lot. NOTWITHSTANDING THIS ONLINE CONDITION REPORT OR ANY DISCUSSIONS CONCERNING A LOT, ALL LOTS ARE OFFERED AND SOLD "AS IS" IN ACCORDANCE WITH THE CONDITIONS OF SALE/BUSINESS APPLICABLE TO THE RESPECTIVE SALE.

Collection François et Jeanine Kerbourc'h, Bretagne, acquis en 1972
Alain de Monbrison, Paris
Collection Jacques et Marie-France Dulhoste, France, acquis en 1994
Collection privée française
Monbrison (de), Collection Kerbourc'h, 1993, p. 93
Paris, Galerie Alain de Monbrison, Collection Kerbourc'h, 24 novembre 1993 - 4 janvier 1994

En plus de rendre compte du savoir-faire artistique exceptionnel des sculpteurs Luba, l’examen attentif de cet objet d’exception permet dans un même temps de se situer dans l’histoire de l’Empire Luba, dont les grands évènements, allant à sa fondation au XVIe siècle à sa disparition au XIXe siècle sont à l’origine de l’émergence d’une multitude de formes artistiques créées par ces artistes Luba ou bien le plus souvent par des groupements d’ateliers au sein desquels évoluent ces sculpteurs. (Neyt, Luba. Aux sources du Zaïre, 1977, p. 13). La fonction usuelle de ce siège lui confère un caractère à la fois hiératique et politique. En effet, ces sièges Luba sont utilisés lors de cérémonies où interviennent des figures importantes du pouvoir, notamment les chefs ou les notables de l’Empire. Par ailleurs, le siège pouvait être offert comme présent au chef des Mbudye. Le caractère essentiel de ces sièges se perçoit dans le fait que lors de certains déplacements des membres du pouvoirs, ils étaient systématiquement emportés.


Plusieurs éléments de ce siège permettent de rendre compte des canons esthétiques Luba. De façon systématique dans cet art, la figure de la femme occupe une place prééminente que l’on perçoit ici par la présence d’une caryatide qui constitue l’élément central du siège. On distingue en effet de manière évidente les traits d’une figure féminine anthropomorphe : la poitrine développée et la coiffure particulièrement sophistiquée, qui amplifie le volume de la tête de la caryatide en sont les éléments indicateurs. La variation infinie de représentation féminine, emblématique de cet art, s’illustre par la grande diversité de caractéristiques qui existent, rendant chaque siège particulièrement unique, bien que dans un même temps, nous pouvons constater la présence d’éléments récurrents et propres à certains ateliers Luba. Le tronc, conçu de façon longiligne et dans un souci de relief, créé une harmonie structurelle de la figure. Dans la recherche récente en science humaine, plusieurs groupes d’ateliers Luba, au sein desquels ces sièges ont été réalisés ont été identifiés. On les distingue par la récurrence de certaines caractéristiques que l’on assigne à des ateliers en particulier. (Neyt, Luba. Aux sources du Zaïre, 1977, p. 13).

Le traitement ovoïde du visage, la surface importante qu’occupe le front de la caryatide, le traitement légèrement triangulaire des pommettes ainsi les yeux creusés selon un motif en amande montrent non seulement la grande maitrise de la sculpture du bois chez les Luba mais également le souci d’harmonie recherché dans le traitement des différents traits du visage. (Neyt, Luba. Aux sources du Zaïre, 1977, p. 88). La partie inférieure du corps de la caryatide se caractérise quant à elle par la finesse des motifs de scarifications, traités en une multitude de losanges formant des motifs géométriques parfaitement symétriques et harmonieux, entourant le nombril et constituant ainsi des éléments de décoration corporelle.

Dès lors, parmi les caractéristiques stylistiques que nous venons de décrire, certaines d’entre elles semblent correspondre au savoir-faire des artistes des ateliers de la Vallée de la Luvua. On peut situer la création de cet objet dans un intervalle chronologique allant de la fin du XVIIIe siècle à la première moitié du XIXe siècle. (Neyt, Luba. Aux sources du Zaïre, 1977, p. 84-89.)


Ayant séduit le couple de Collectionneur François et Jeanine Kerbouc’h cette œuvre fût ensuite acquise chez Alain de Monbrison par Monsieur Jacques Dulhoste. Diplomate ayant longtemps exercé sa fonction dans plusieurs pays Africains il y développa rapidement une passion pour les arts de ce continent, tout particulièrement pour les œuvres provenant de la République Démocratique du Congo. Cette passion donna naissance à une grande collection d’œuvres avec lesquelles Monsieur Dulhoste pouvait passer des heures mais également à une impressionnante bibliothèque consacrée aux Arts d’Afrique qu’il connaissait par cœur.

Par l’ensemble de ses qualités cette œuvre témoigne donc tant du talent du sculpteur qui en est l’auteur que du goût raffiné des collectionneurs a qui elle a appartenue.