60
60
Vase de type Codex
Culture Maya
Classique Récent, 550-950 AP. J.-C.
MAYA PAINTED VASE, CODEX STYLE 
Estimate
60,00080,000
JUMP TO LOT
60
Vase de type Codex
Culture Maya
Classique Récent, 550-950 AP. J.-C.
MAYA PAINTED VASE, CODEX STYLE 
Estimate
60,00080,000
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Le Soleil de Nuit : Trésors Précolombiens d'une Grande Collection Française

|
Paris

Vase de type Codex
Culture Maya
Classique Récent, 550-950 AP. J.-C.
MAYA PAINTED VASE, CODEX STYLE 

Provenance

Collection du D. Daniel Michel, Chicago, acquis ca. 1970
Collection privée, État-Unis
Christie's, Paris, 8 décembre 2004, n° 406
Importante Collection privée française

Literature

Robicsek (F.) et Hales (D. M.), The Maya Book of the Dead, The Ceramic Codex, 1981, p. 54, n° 59
Kerr (J.), mayavase.com, n° K1220

Catalogue Note

Il s'agit du second exemplaire de la paire de vases de type codex (voir le n° 56). Ces artefacts représentent les scribes mayas royaux pratiquant l'art sacré de l'écriture. Le remarquable état de conservation de ce vase révèle non seulement une maitrise magistrale de l'art raffiné de la céramique de type codex, mais également des vestiges de stucs bleu pâle illuminant les bords supérieur et inférieur.

Dans la cosmogonie maya, l'essence même des matériaux conférait dynamisme et spiritualité à l’œuvre. L'ajout de pigments, l’enveloppement d’un réceptacle ou d’un codex dans des matériaux inertes de prime abord, permettaient d'augmenter le pouvoir d'un objet. Magaloni Kerpel a exploré la manière dont les pigments colorés du Codex de Florence (Colors of the New World, 2014) illustrent le concept indigène d’Ixiptlah : "des entités activées précisément parce qu’elles ont été créées en tant qu'insignes de pouvoir, et non comme des objets inertes (xi). » Les deux scribes sont représentés ici sous les traits des jumeaux héroïques, chacun avec le caractéristique turban étoilé orné de larges plumes, et les classiques doigts allongés pointés vers les pages d'un codex.

Un bouton de nénuphar s'élevant domine l'une des sections. Le vase revêt plusieurs degrés de signification: la mythologie des jumeaux héroïques et le pouvoir de la parenté, l'art sacré de la peinture en tant qu’œuvre de l’artiste et enfin la puissance essentielle du vase par l'ajout d'un pigment spécifique.

Voir sothebys.com pour photographe, Justin Kerr K1220

This is the second of the two codex style vases specifically of the regal Maya scribes as they perform the sacred art of writing, (see no. 56 for the other scribe vase). The remarkable preservation of this vase shows not only the artistry of the fineline codex style, but also retains most of the pale blue stucco accenting the top and bottom bands. 

In the Maya world, materials themselves imbued dynamism and spirituality to an object. The layering of pigment, or the wrapping of a vessel or codex with seemingly inert material, was a form of adding or building power. Magaloni Kerpel explored how the colored pigments in the Florentine Codex (Colors of the New World, 2014) may have been examples of the indigenous concept of ixiptlah, "entities activated precisely because they were made as subjects of power, not just inert objects" (xi). The two scribes are shown here as the Hero Twins, each with their diagnostic spangled turbans with massive projecting plumes, and their classically elongated fingers pointing to the folded stacks of codices.  

One bundle is topped by the large bud of the waterlily flower rising upward. The vase is imbued with multiple layers of importance and meaning--the mythology and power of kinship of the Hero Twins, the sacred art of painting as done by the artist of the vase, and the empowerment of the vase itself by the addition special pigment.  

See sothebys.com for photograph, Justin Kerr K1220

Le Soleil de Nuit : Trésors Précolombiens d'une Grande Collection Française

|
Paris