57
57
Figurine en argent et métal
Culture Chimu
1100-1300 AP. J.-C.
CHIMU SILVER AND METAL FIGURE
Estimate
80,000120,000
LOT SOLD. 93,750 EUR
JUMP TO LOT
57
Figurine en argent et métal
Culture Chimu
1100-1300 AP. J.-C.
CHIMU SILVER AND METAL FIGURE
Estimate
80,000120,000
LOT SOLD. 93,750 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Le Soleil de Nuit : Trésors Précolombiens d'une Grande Collection Française

|
Paris

Figurine en argent et métal
Culture Chimu
1100-1300 AP. J.-C.
CHIMU SILVER AND METAL FIGURE
Argent (800°/00) et métal
Poids brut : 184,95 g
haut. 21 cm ; 8 1/4 in
Read Condition Report Read Condition Report

Provenance

Marché de l’art, Europe, ca. 1960
Collection privée scandinave
Sotheby's, New York, 24 novembre 1986, n° 9
Collection Eugene Chesrow, Chicago
Christie's, Paris, 12 juin 2003, n° 513
Importante Collection privée française

Exhibited

New York, The Metropolitan Museum of Art,  Rain of the Moon, Silver in Ancient Peru, 3 novembre 2000 - 22 avril 2001

Literature

King (H. T.), Butters (L. J. C.) et de Mufarech (P. C.), Rain of the Moon, Silver in Ancient Peru, 2000, p. 38, n° 10
Mufarech (P. C.), The Silver and Silversmiths of Peru, 1997, p. 16, frontispice

Catalogue Note

Chimu et l'art de la métallurgie de l'argent
Heidi King, historienne de l'art précolombien

Ce réceptacle extrêmement rare et original représente un homme allongé sur le ventre, les bras croisés à l’avant de la tête formant la coupe. Il est l’œuvre des Chimú, peuple qui régna sur la côte septentrionale du Pérou, du XIIIe siècle jusqu'à la conquête des Incas à la fin du XVe siècle. Les Chimú ont perpétué de nombreuses traditions établies par les cultures déjà présentes dans la région depuis plusieurs milliers d'années, notamment la création de vases anthropomorphes en argile, en bois et en métaux précieux tels que l'argent et l'or. Certains de ces réceptacles anthropomorphes figurent la moitié ou une partie du corps telle que la tête, les bras, les mains, les jambes ou les pieds, et sont représentés en posture assise, agenouillée ou debout. Ces réceptacles étaient utilisés lors de rituels et de cérémonies impliquant la consommation de boissons telles que la chicha. Ils étaient ensuite enterrés avec des personnalités de haut rang dans des tombeaux sophistiqués ou encore placés dans des niches comme offrandes aux dieux ou aux ancêtres. Les vases dont la silhouette complète adopte cette posture sont très rares et leur signification demeure inexpliquée. Quelques exemples en céramique de la culture Vicús, qui s’est épanouie sur la côte nord du Pérou plus de mille ans avant les Chimú, ont été répertoriés. Un certain nombre de vases en argile présentant des petits personnages dans cette position ont été exhumées de la tombe d'un haut dignitaire Sicán, prédécesseurs des Chimú, à Batan Grande, dans la vallée de Lambayeque, également située sur la côte nord. Ces découvertes confirment que pendant des siècles, cette position devait être hautement significative pour les cultures de cette région.

Les Chimú construisirent la capitale de leur royaume à Chan Chan, située à l'embouchure de la vallée de Moche (à la périphérie de l’actuelle Trujillo). À la fin du XVe siècle, la ville couvrait une superficie de plus de vingt kilomètres carrés, en faisant ainsi la plus grande cité de l'ancien Pérou.

En son centre, dix monumentaux complexes royaux appelés ciudadelas (petites villes) étaient entourés des quartiers résidentiels de la petite noblesse et de vastes quartiers d'artisanat de produits de luxe. Ce réceptacle a probablement été créé dans un atelier de métallurgie spécialisé. Les métallurgistes de Chimú étaient si accomplis dans leur métier que les Incas, après avoir conquis leur territoire, ont envoyé les meilleurs d'entre eux dans leur capitale Cuzco, sur les hauts plateaux du sud, pour servir la royauté Inca.

Une grande partie de l'or et de l'argent travaillés par les Chimú était transformée en contenants plutôt qu'en ornements individuels, comme sous la domination Moche quelques siècles auparavant.

Ce réceptacle est constitué de onze feuilles d’argent de formes diverses, assemblées ou reliées par soudure. Le personnage  est vêtu d’un simple pagne - visible sous le récipient - décoré d'un motif repoussé en pointillé et en zig-zag. Le haut du corps est nu. Sa tête dressée formant la coupe est coiffée d’un grand bonnet uni, maintenu par une mentonnière et bordé d’un alliage en or. L'alliance d'or et d'argent dans un même objet possédait une symbolique profondément enracinée dans le Pérou précolombien : le principe de dualité, de réciprocité et d'équilibre entre les contraires. L’or était considéré comme les larmes du soleil, et l’argent comme la pluie de la lune. Les doigts et les orteils sont en métal repoussé, tout comme les traits du visage, accentuant ainsi la proéminence des yeux rhomboïdaux grands ouverts.

Pour des réceptacles similaires en céramique, voir Makowski, Krzysztof et al., Vicús. Colección Arte y Tesoros del Perú, 1994, fig. 328 à 330.

Chimu, and the Art of Silver Metallurgy
Heidi King, Art Historian, Pre-Columbian Art

This very unusual and rare vessel is in the shape of an outstretched male figure lying on his stomach with crossed arms in front of his removable head which is open from the neck into the body which forms the container. It was made by the Chimú people who ruled over the North Coast of Peru from the 13th century until they were conquered by the Inca in the late 15th century. The Chimú continued many of the traditions established by earlier cultures in the region several thousand years before them, which included the manufacture of vessels in the form of human beings in a variety of materials such as clay, wood and precious metal like silver and gold. Many of these vessels show the human form – sometimes only half figures or only the head or body parts like arms, hands, legs or feet - in various poses, seated, kneeling, or standing. The vessels were used in rituals and ceremonies which involved the consumption of beverages such as chicha, and were subsequently buried with important individuals in elaborate tombs or placed in caches as offerings to the gods or ancestors. Full-figure vessels in this posture are very rare and its meaning remains unexplained. A few ceramic examples are known from the Vicús culture which flourished on Peru’s North Coast more than one thousand years prior to the Chimú. A number of clay vessels displaying small figures in this positon were excavated from a rich elite burial of the Sicán people, predecessors of the Chimú, at Batan Grande in the Lambayeque Valley, also on the North Coast.  This suggests that this posture of the human figure had significant meaning over many centuries on the North Coast of Peru.

The Chimú built the capital city of their kingdom at Chan Chan located at the mouth of the Moche Valley on the outskirts of the modern town of Trujillo. By the late fifteenth century the city covered eight square miles and was the largest in ancient Peru. Its core consisted of ten monumental royal compounds known as ciudadelas (little cities), surrounded by residences for the lesser nobility as well as sprawling quarters of artisans engaged in the manufacture of luxury goods. This vessel was probably made in a specialized metalworkers workshop. Chimú metalworkers were so accomplished in their craft that the Inca, after conquering their territory, relocated the best of them to their capital city of Cuzco in the southern highlands, to work for Inca royalty.

Much of the gold and silver worked by the Chimú was shaped into containers of various kinds rather than into personal adornments as was the case during Moche dominance of the region many centuries earlier. The vessel is made of eleven separately shaped pieces of sheet silver which have been tabbed together or joined by solder. The figure wears a simple loincloth decorated on the front - visible on the underside of the container – with a dotted and zig-zag pattern in repoussé. The upper body is naked.  The figure’s head forming the spout is held upright and wears a large, plain cap with a wide rim made of gold alloy; it is held in place with a chin strap. The use of gold and silver in one object had deep-rooted and long-standing symbolic meaning in Pre-Columbian Peru reflecting the concept of duality, reciprocity and balance between opposites.  Gold was considered the tears of the sun, and silver the rain of the moon. The figure’s facial features, fingers and toes are worked in repoussé; most prominent are the wide open lozenge-shaped eyes.

For similar figure vessels in ceramic see Makowski, Krzysztof, et al. Vicús. Colección Arte y tesoros del Perú. Lima, 1994, figs. 328 to 330.

Le Soleil de Nuit : Trésors Précolombiens d'une Grande Collection Française

|
Paris