23
23
Masquette en pierre
Culture Olmèque
Préclassique Moyen 900-600 AV. J.-C.
OLMEC INCISED STONE MASKETTE
Estimate
150,000200,000
LOT SOLD. 162,500 EUR
JUMP TO LOT
23
Masquette en pierre
Culture Olmèque
Préclassique Moyen 900-600 AV. J.-C.
OLMEC INCISED STONE MASKETTE
Estimate
150,000200,000
LOT SOLD. 162,500 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Le Soleil de Nuit : Trésors Précolombiens d'une Grande Collection Française

|
Paris

Masquette en pierre
Culture Olmèque
Préclassique Moyen 900-600 AV. J.-C.
OLMEC INCISED STONE MASKETTE

Provenance

Collection Miles et Margaret Lourie, New York, acquis ca. 1960
Christie's, Paris, 14 juin 2004, n° 375
Importante Collection privée française

Exhibited

New York, Museum of Primitive Art, Pre-Columbian Art in New York: Selections from Private Collections, 12 septembre - 9 novembre 1969

Literature

Jones (J.), Pre-Columbian Art in New York: Selections from Private Collections, 1969, n° 3

Catalogue Note

Les masques en pierre de la culture olmèque sont des sculptures primordiales de l’époque Préclassique Moyenne. Ils constituent l'un des médias privilégiés par lequel les artistes olmèques produisaient des insignes de pouvoir en s'appuyant sur un système iconographique hautement symbolique et normalisé. Les masques olmèques sont réputés pour l’incroyable émotion qu’exalte leur visage.

Cette masquette faisait office de pendentif; finement modelée, elle est sculptée avec la même technicité que les grands masques en jade de la même époque. Ces ornements miniatures étaient vraisemblablement portés autour du cou, à la ceinture ou dans les falbalas de la coiffure.

Le visage arbore une petite bouche en creux faisant écho aux yeux en amande, presque plissés par le gonflement des paupières inférieures. La bouche relâchée aux lèvres sensuelles laisse apparaître le liseré gingival.

De forme naturaliste, le visage est gravé d'emblèmes symboliques divins indiquant un état transitoire. Le côté gauche du front est légèrement incisé de la tête de l'homme-jaguar, l'un des esprits surnaturels fondamentaux du panthéon olmèque. L'infant homme-jaguar est plus particulièrement associé aux puissantes énergies de la pluie et du maïs. Lorsqu'elle est présentée de face, la tête de l'homme-jaguar est généralement dotée de grands yeux en amandes et  d'un visage triangulaire fendu. Si la fente peut être une représentation du sillon d’une tête de jaguar ou de la fontanelle d’un nouveau-né, elle est plus vraisemblablement l'image de la terre se fissurant lors de la pousse du maïs (Coe et al., Olmec World, 1995, p. 154).

Cette miniature impose toute la monumentalité de l’art olmèque, apte à traduire, dans la représentation d’un individu sans âge et asexué, la prégnance d’une conscience mystique. Pour un autre masque incisé du même style, voir Coe et al. (idem, p. 153, n° 25) ; pour un grand masque en jade minutieusement incisé avec l'image de l'homme-jaguar de face et de profil, voir Benson et De La Fuente, Olmec Art of Ancient Mexico, 1996, p. 235, n° 77. 

Olmec masks were an important stone sculpture form during the Middle Preclassic era. They represent one of the predominant expressions of how the Olmec artist created an empowered object with symbolically charged standardized imagery. The masks are notable for the pathos conveyed in their seemingly otherworldly expressions.

This maskette used as a pendant is finely modeled and carved with the same craftsmanship exerted on lifesize jade masks of the era.  The small portable sculptures drilled to be worn as ornaments could have been a necklace pendant or in the layers of belt or headdress paraphernalia. 

The face is carved with a deeply recessed downturned mouth that echoes the shape of the almond-shaped eyes which are nearly raised to a squint by the swelling lower lids. The relaxed sensual lips reveal the inner gum. 

While naturalistic in form, the human face is incised with a symbolic deity emblem that signifies a transitory state. The proper left side of the forehead is gently incised with the frontal head of the were-jaguar, one of the most important supernaturals of the Olmec pantheon. The infant were-jaguar is most closely associated with the supreme forces of rain and life-sustaining maize. The were-jaguar face in frontal form is typically shown with upturned almond-shaped eyes and the V-shape cleft head. It has been suggested the cleft represents the furrow of a jaguars head or the fontanel of a newborn baby's head, but it has been most closely associated with the break in the earth during the emergent maize ear (Coe et al., Olmec World, 1995, p. 154).  

It is a powerful depiction in small scale of an ageless and sexless being with an otherworldly consciousness by the imprint of the deity head. For another incised maskette of this type, see Coe et al, eds. op. cit. p. 153, cat. no. 25; for a life-size jade mask elaborately incised with the were-jaguar image in frontal and profile form, see Benson and De La Fuente, Olmec Art of Ancient Mexico, 1996, p. 235, no. 77. 

Le Soleil de Nuit : Trésors Précolombiens d'une Grande Collection Française

|
Paris