Lot 44
  • 44

[VERLAINE]-CAZALS. DESSIN, FUSAIN ET CRAYON (450 X 605 MM). PORTRAIT DES SYMBOLISTES (VERLAINE, TAILHADE, MORÉAS, ETC).

Estimate
2,000 - 3,000 EUR
Sold
bidding is closed

Description

  • [Verlaine, Paul] -- Frédéric-Auguste Cazals
  • Portrait de groupe : Paul Verlaine, Laurent Tailhade, Jean Moréas, Paterne Berrichon, Ernest Raynaud, etc. [1896 ?]

Catalogue Note

Dessin original au fusain et crayon de couleurs. In-plano sur papier vergé (450 x 605 mm). Papier vergé filigrané "M.B.M. Légendé sur un feuillet contrecollé au dos du cadre, probablement par Cazals, qui a esquissé les différentes silhouettes, en mentionnant le nom de chaque modèle. Encadrement sous verre.
Petites taches dans le coin supérieur gauche, très pâles piqûres, trace de pliure centrale verticale. Les symbolistes croqués par Cazals.

Grand portrait de groupe réunissant la plupart des acteurs de la "mêlée symboliste". Au centre, Paul Verlaine avec, à sa droite, Laurent Tailhade en chapeau melon et à sa gauche, Jean Moréas levant sa canne et semblant déclamer quelque manifeste littéraire. Les autres personnages représentés sont, de gauche à droite sur la première ligne :  coiffé d’un képi, Moréas, Verlaine, Tailhade, Maurice du Plessys, Raymond de La Tailhède et Charles Maurras (de profil). Au second plan : Fernand Fau, Louis Dumur, Jean Court, Emile Dubois, Adolphe Retté, Stuart Merrill, Charles Morice (de trois-quarts dos, brandissant un parapluie) et Adrien Renacle.
Certaines de ces silhouettes sont à peine esquissées, d’autres plus élaborées, parfois rehaussées au crayon bleu.

Dans ce dessin, Cazals donne une place centrale au poète bien que celui-ci n’ait jamais revendiqué le titre de chef de file d’aucun mouvement. Appuyé sur sa canne et fumant une longue pipe, Verlaine semble entraîner ici plusieurs de ses compagnons "décadents". Selon Van Bever et Monda, le dessin daterait de 1896 (p. 208). Cette composition, dont il existe une version presque identique datée de 1892, serait, selon certains critiques, un projet de fresque.

C'est en 1886 que Verlaine rencontra le peintre, chansonnier et poète F.-A. Cazals (1865-1941), à la rédaction du Réveil, journal de son ami Edmond Lepelletier. Le poète se prit d'une véritable "amitié-passion" pour Cazals qui devint dès 1888 son confident et son secrétaire. Ils habitèrent à plusieurs reprises dans le même hôtel et furent hospitalisés ensemble à Broussais en juillet 1889. Cazals inspira de nombreux vers à Paul Verlaine tandis que Cazals exécuta de nombreux portraits de son ami.

[On joint:]
Visages du monde, n° 34, avril 1936 : le dessin est reproduit dans ce numéro consacré au cinquantenaire du Symbolisme.

Référence : F.-A. Cazals et G. Lerouge, Les Derniers Jours de Paul Verlaine, Paris, Messein, 1923, reproduit p. 217. -- Verlaine, Documents iconographiques, intr. de Fr. Ruchon, Genève, Cailler, 1947, fig. XCVII intitulée "projet de fresque, par Paterne Berrichon et F.-A. Cazals". -- Van Bever et Monda, Bibliographie et iconographie de Paul Verlaine, Paris, Messein, 1926.

Close