92
92
Colette -- André Dunoyer de Segonzac
LA TREILLE MUSCATE. [AIMÉ JOURDE, 1932.]
Estimate
2,5003,500
JUMP TO LOT
92
Colette -- André Dunoyer de Segonzac
LA TREILLE MUSCATE. [AIMÉ JOURDE, 1932.]
Estimate
2,5003,500
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Livres et Manuscrits

|
Paris

Colette -- André Dunoyer de Segonzac
LA TREILLE MUSCATE. [AIMÉ JOURDE, 1932.]
Grand in-4 (328 x 253 mm). Maroquin à décor figurant un rivage, à trois teintes (bleuté pour le ciel, turquoise pour la mer, et havane pour le sable), parcouru de filets dorés apposés en relief pour dessiner les rayons du soleil ou leurs reflets dans les vagues, avec des feuilles de vigne vierge mosaïquées sous plexiglas, tranches dorées sur témoins, doublure et gardes de daim orange et moutarde, chemise et étui bordé (Mercher, 1968).

Édition originale, limitée à 165 exemplaires sur vélin Van Gelder, seul papier ; un des 100 numérotés entre 51 et 150 (n° 141).

36 eaux-fortes d’André Dunoyer de Segonzac, dont 13 hors-texte, gravées dans la maison de Colette à Saint-Tropez en l’été 1930 (voir lot 93).

[On joint :]
Mercher, Daniel. Lettre à propos de sa reliure, 1968 : le relieur s’est inspiré du livre pour son "décor d’or en relief rappelant l’épreuve d’une gravure au burin. L’ensemble créant la vue de la Treille Muscate sur la Méditerranée est rehaussé au premier plan par des feuilles de vigne vierge sous plexiglas gravé au bureau et encré".

La Treille Muscate est le nom de la maison que Colette acheta en novembre 1925 à Saint-Tropez. Elle doit son nom aux vignes en friche qui envahissaient le jardin. "Elle est si ordinaire qu'elle ne peut pas connaître de rivales", écrit-elle. Le livre est un hymne au vin, aux fleurs, à la mer, à la Provence et, en définitive, au bonheur de vivre.

André Dunoyer de Segonzac possédait lui aussi une maison à Saint-Tropez et se lia naturellement à sa voisine. C’est dans la maison de Colette qu’il a gravé ces planches. Si le livre est considéré comme un des plus beaux illustrés de la période, c’est certainement en raison de cette proximité, de cette complicité. L’artiste ne répond pas à une commande, il dessine simplement ce qu’il a sous les yeux, en toute liberté : le jardin, la maison, la terrasse, une table mise, une grappe de raisin, le chien de Colette couché, son chat s’aventurant sur une table et aussi de très beaux portraits de l’écrivain.

Provenance : André Laviolette (ex-libris).


Read Condition Report Read Condition Report

Livres et Manuscrits

|
Paris