182
182
Proust, Marcel
LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE À MAURICE LEVAILLANT. [21 ET 25 FÉVRIER 1920].
Estimate
8,00012,000
LOT SOLD. 10,000 EUR
JUMP TO LOT
182
Proust, Marcel
LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE À MAURICE LEVAILLANT. [21 ET 25 FÉVRIER 1920].
Estimate
8,00012,000
LOT SOLD. 10,000 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Livres et Manuscrits

|
Paris

Proust, Marcel
LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE À MAURICE LEVAILLANT. [21 ET 25 FÉVRIER 1920].
8 p. in-8 (193 x 152 mm) sur 2 bifeuillets, enveloppe autographe à l’adresse de Levaillant au Figaro, avec la mention "personnelle". Signée "Marcel Proust".

Importante lettre sur Sodome et Gomorrhe, l’art et l’homosexualité

Regrettant de n’avoir pas pu joindre Levaillant à temps pour le convier à dîner en compagnie d’André Gide et de Pierre de Polignac, Proust dresse la liste des raisons qu’il avait de l’inviter : le rencontrer enfin, lui demander de consacrer une véritable chronique aux articles qu’il va lui envoyer et enfin, parvenir, grâce au contact de ses amis, à le transporter "à une altitude plus rapprochée de la vôtre, et de laquelle les médisances dont vous me parlez n’auraient même plus été perceptibles".
Malade, il doit interrompre sa lettre et la reprend quatre jours plus tard pour parler de Sodome et Gomorrhe [dont il doit prochainement corriger les épreuves] : "Je dois vous dire (mais ceci, entre nous deux n’est-ce pas, je tiens absolument à ne pas avoir l’air de m’excuser d’avance, et je ne veux pas que le plus léger renseignement transpire sur les ouvrages à paraître) que vos correspondants se trompent en croyant que je suis dans Sodome et Gomorrhe l’apologiste de la ‘sodomie et du tribadisme’. A mon grand regret, car j’aurais voulu être impartial, peindre sans juger, je me trouve forcé par la logique de mes personnages, d’en sembler le détracteur. Encore une fois, ce n’était pas mon désir. Mais je vous expliquerai de vive voix comment, mené par les caractères décrits, j’ai donné une impression de fléchir, de fléchir progressivement et de plus en plus, qui me contrarie autant que de donner l’impression contraire. Je ne suis pas plus pour l’art moralisateur que pour l’art immoral (ce qui ne veut pas dire non plus, je suis un partisan de l’Art pour l’Art ; je suis si vous voulez partisan de l’Art seul moyen de réaliser la Vérité). Du reste soyons tranquilles : vos correspondants seront choqués tout de même, car si ma peinture est hélas tendancieuse (contre les modèles) elle n’en est pas moins d’une crudité qui suffira à choquer."
Il poursuit en évoquant la carrière d’enseignant de Levaillant : "Vous m’intéressez beaucoup par ce que vous me dites de vos fonctions de professeur et je vous trouve injuste pour elles en disant ‘primum vivere’. Car il me semble que rien ne peut être plus intéressant, j’ai toujours rêvé autrefois d’être professeur". Enfin il redit la joie qu’il aurait à serrer la main de son confrère.

Poète et critique littéraire, Maurice Levaillant (1883-1961), spécialiste de l’œuvre de Chateaubriand et des auteurs romantiques français, fut professeur de littérature au lycée de Sens puis à L’École alsacienne, au Lycée Condorcet et enfin à Louis-le-Grand.
Dans le Figaro du 29 février 1920, Levaillant fit paraître un article parlant du Voyage à Venise [publié dans Les Feuillets d’Art] et de l’article de Rivière, paru dans la N.R.F. au début du mois de février, "Marcel Proust et la tradition classique".

Publiée dans le Bulletin d'Informations proustiennes, n°47, 2017, p. 189-190.

[On joint :]
Proust, Marcel. 3 télégrammes à M. Levaillant [février-mars 1920]. A propos d’une rencontre éventuelle, des articles qu’il fait déposer au Figaro dont celui de Rivière et le remerciant de son article : "je suis tout à fait de votre avis sur les romantiques et les classiques. Le romantisme vous a d’ailleurs fourni une passerelle charmante un rialto entre les deux parties si bien équilibrées".

Vallon, Dr F. Lettre autographe signée à Levaillant. [Vincennes] 8 février 1920. Il lui reproche d’admirer l’auteur du futur Sodome et Gomorrhe, "psychologue subtil & futile, décevant & pervers" qui initie la jeunesse française aux mystères du tribadisme et de la pédérastie.


Read Condition Report Read Condition Report

Livres et Manuscrits

|
Paris