155
155
Miller, Henry -- Frederick Carter
SYMBOLS OF REVELATION. LONDON, ADAM FITZADAM, [1932].
Estimate
1,5002,000
JUMP TO LOT
155
Miller, Henry -- Frederick Carter
SYMBOLS OF REVELATION. LONDON, ADAM FITZADAM, [1932].
Estimate
1,5002,000
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Livres et Manuscrits

|
Paris

Miller, Henry -- Frederick Carter
SYMBOLS OF REVELATION. LONDON, ADAM FITZADAM, [1932].

Catalogue Note

Petit in-8 (186 x 128 m), broché, dos de toile rouge, plats cartonnés illustrés ; sous emboitage moderne demi-maroquin bordeaux à bandes.
Dos délavé, trace de mouillure à la couverture, avec décharge de couleur à la charnière.

Exemplaire d'Henry Miller, annoté par lui.

Réédition d'un ouvrage paru en 1931 sous le titre "The Dragon of Revelation" où Carter étudie la symbolique de l’Apocalypse selon Saint Jean et plus particulièrement le mythe du dragon.

Envoi autographe signé de l'auteur: "To Henry Miller with compliments", suivi d’un envoi de Miller à son ami Emil [White] : "Guard this book preciously for me, will you? It gave me the inspiration for the title of my final book - Draco & the Ecliptic. Henry, 5/9-39" [Garde ce livre précieusement pour moi, s’il te plait. Il m’a inspiré le titre de mon ultime livre].

35 pages portent des marques de lecture, passages soulignés ou notes marginales : Miller se propose d’utiliser un passage du livre en exergue à son propre ouvrage, il note à propos du nombre de la Bête, que 6+6+6=18 (adresse de son domicile parisien villa Seurat) et se souvient du 666 Driggs Avenue à Brooklyn, quartier de son enfance, comme "the boundary line of my dreams" (p. 69) Il s’exclame "Marvellous, exactly my doctrine" en regard d’une citation du Corpus Hemerticum sur la transcendance (p.74), etc.

Resté inachevé, Draco and the Ecliptic, devait être comme la pierre angulaire, imprégnée d’astrologie et d’alchimie, de ses romans autobiographiques ainsi que l’explique Henry Miller dans Les livres de ma vie à propos de l’ouvrage de Carter, dont la lecture inspira également D.H. Lawrence pour Apocalypse publié en 1932.

Provenance : Henry Miller (ex-libris). -- Emil White (envoi).

Livres et Manuscrits

|
Paris