147
147
Legrand, Louis
POÈMES À L’EAU-FORTE. PARIS, GUSTAVE PELLET, 1914.
Estimate
15,00020,000
LOT SOLD. 17,500 EUR
JUMP TO LOT
147
Legrand, Louis
POÈMES À L’EAU-FORTE. PARIS, GUSTAVE PELLET, 1914.
Estimate
15,00020,000
LOT SOLD. 17,500 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Livres et Manuscrits

|
Paris

Legrand, Louis
POÈMES À L’EAU-FORTE. PARIS, GUSTAVE PELLET, 1914.
3 volumes in-4 (240 x 194 mm). Maroquin Lavallière, titre sur les premiers plats en grandes lettres mosaïquées de maroquin brun foncé, majuscules de maroquin grenat, fleurette mosaïquée de maroquin brun, dos à 4 nerfs, large encadrement intérieur de maroquin Lavallière orné d’un double filet doré avec fleurons mosaïqués de maroquin vert et grenat aux angles, doublure et gardes de soie à motifs, tranches dorées sur témoins, couverture et dos, étuis bordés (Marius Michel).

Exemplaire Barthou sur Japon non mis dans le commerce, avec des dessins originaux.

Édition originale, illustrée de 30 eaux-fortes originales (23 hors texte et 7 in texte) et de 80 dessins gravés sur bois dans le texte de Louis Legrand.

Exemplaire sur Japon, nominatif imprimé pour Louis Barthou, tiré en plus du tirage annoncé 80 exemplaires sur vélin Périgot-Mazure et 5 Chine. Dans la lettre jointe à ce volume, Louis Legrand parle à Louis Barthou de "nos Poèmes à l’eau-forte", ce qui laisse entendre une forme de collaboration, Barthou ayant peut-être participé au choix des poèmes, ou bien aidé au financement de l’édition.

Exemplaire unique, abondamment enrichi. L’édition "courante" des Poèmes à l’eau-forte se présente sous la forme d’un seul volume ; les ajouts de cet exemplaire unique sont tels que le relieur dut le diviser en deux volumes, auxquels s’ajoute un troisième intitulé consacré à une suite supplémentaire des illustrations du texte. Détail des ajouts à cet exemplaire :

A/ Suite en 4 états des eaux-fortes : 1. Suite des eaux-fortes pures, avant les retouches à pointe-sèche, ou le passage à l’aquatinte, imprimées sur vélin fort, certaines étant monogrammées LB, sans doute pour Louis Barthou. Elle est particulièrement remarquable, les estampes étant plus âpres, plus tranchantes qu’une fois retouchées. -- 2. Seconde suite avant la lettre, également imprimée sur vélin fort. -- 3. Suite de premier état avec la lettre imprimé sur vélin fin. -- 4. Suite de deuxième état avec la lettre, également imprimé sur vélin fin.

Suite des illustrations du texte (à l’exception des eaux-fortes), sur Japon mince. Ces 80 dessins sont réunis dans le troisième volume, intitulé Tirage à part des illustrations des "Poèmes à l'eau forte" édités par Gustave Pellet, à Paris.

B/ 8 dessins originaux :
1. Dans le premier : dessin de la couverture avec le titre à l’encre de chine ; dessin original du deuxième bois de "L’horloge" à l’encre de chine, avec titre ; dessin original (variante) du bois qui ouvre "L’après-midi d’un faune" ; deux dessins pour "Pensionnaires" de Verlaine : le premier au fusain rehaussé de pastel, le second à l’encre, également rehaussé. Ces deux derniers dessins sont particulièrement précieux, car ils n’ont pas été retenus et qu’ils comptent parmi les plus sensuels de l’ouvrage.

2. Dans le second volume : dessin original (réduit à l’impression) d’un bois de "Litanies du sommeil" de Corbière : encre rehaussée d’aquarelle ; composition originale pour "Cauchemar" de Théophile Gautier, non utilisée dans le volume imprimé : encre de Chine rehaussée d’aquarelle ; dessin original (variante) de l’eau-forte de "Dormeuse" de Desbordes-Valmore.

C/ lettre autographe signée de Louis Legrand à Louis Barthou ornée elle aussi d’un charmant dessin original (crayon rehaussé d’aquarelle) représentant un enfant endormi sur les genoux de sa mère ; le dessin est dédicacé à Mme Barthou.

Louis Legrand (1863-1951) compte au nombre des plus grands dessinateurs-graveurs de son époque. Après le Cours de danse fin de siècle (1892) et Le Livre d’Heures de Louis Legrand (1898) ces Poèmes à l’eau-forte -- recueil de 37 poèmes de Baudelaire, Corbière, Gautier, Lorrain, Mallarmé, Rimbaud, Verlaine, etc. -- constituent bien un sommet de son œuvre. On sent dans ces gravures l’influence de Degas et de Rops, ou encore de Manet, mais digérée et revisitée de façon personnelle. La variété des thèmes des poèmes choisis permet à l’artiste de déployer toute la gamme de son talent : morbidité très baudelairienne dans "L’horloge" ou "Réversibilité", sensualité plus heureuse dans "La Géante" ou "Femmes damnées", douceur dans les "Bohémiens en voyage". Le monde contemporain fait son apparition dans la planche pour "Attente au music-hall de Gustave Kahn" ou dans "Une passante", qui transporte le poème baudelairien à l’époque contemporaine, avec la très belle image d’une femme en chapeau traversant la rue de nuit devant un café-bar. Le choix des poèmes, où Baudelaire a la plus grande part, révèle une grande sûreté de goût, et même une certaine audace. C’est en effet, à notre connaissance, la première fois que des poèmes de Rimbaud furent illustrés en volume.

L'un des plus précieux exemplaires connu, avec ses quatre suites en différents états, qui ne se rencontrent dans aucun autre exemplaire recensé.

Provenance : Louis Barthou (ex-libris, mars 1935, n° 342).


Read Condition Report Read Condition Report

Livres et Manuscrits

|
Paris