137
137
Hugo, Valentine - Paul Eluard
MÉDIEUSES. [PRESSES DE G. DORFINANT], 1939.
Estimate
12,00018,000
JUMP TO LOT
137
Hugo, Valentine - Paul Eluard
MÉDIEUSES. [PRESSES DE G. DORFINANT], 1939.
Estimate
12,00018,000
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Livres et Manuscrits

|
Paris

Hugo, Valentine - Paul Eluard
MÉDIEUSES. [PRESSES DE G. DORFINANT], 1939.
In-folio (448 x 312 mm). Maroquin noir, plats ornés d’une arabesque de listels droits et courbes de même peau soulignés de filets à froid et sertissant une forme abstraite mosaïquée de box noir à effets irisés, au centre, une petite pastille de plexiglas rouge derrière laquelle on distingue un point d’argent, dos lisse avec le titre en long mosaïqué de lettres de box noir, doublure et gardes de daim rouge vif, serties d’un filet doré, couverture et dos, tranches dorées sur témoins, chemise et étui gainés de maroquin noir (P.-L. Martin, 1964).

Édition originale, illustrée de 16 lithographies au trait de Valentine Hugo (1887-1968).

Tirage limité à 12 exemplaires, tous imprimés sur vélin d’Arches. Exemplaire justifié "unique d’artiste" et signé par Valentine Hugo qui a également signé et justifié chacune des planches "épreuves d’artiste".

Paul Éluard (1895-1952) rencontra Valentine Hugo au début des années 1930, lorsqu’elle devint la compagne d’André Breton. Leur amitié fut dès lors l’occasion de nombreuses collaborations artistiques. Ainsi, en juin 1938, il lui écrit : "J’ai en tête un grand poème intitulé Médieuses, une espèce de mythologie féminine." À ces Médieuses -- féminin pluriel de "Mon Dieu" --, médiatrices entre le poète et le monde, Valentine Hugo donne, selon les indications précises d’Éluard, les traits de nymphes mêlées aux enchantements d’un paradis terrestre qu’elles personnifient.

L’ensemble de l’ouvrage est lithographié (couverture et titre compris).

Bel exemplaire dans une reliure de Pierre-Lucien Martin.


Read Condition Report Read Condition Report

Livres et Manuscrits

|
Paris