57
57
Masque, Guro, Côte d'Ivoire
GURO MASK, CÔTE D'IVOIRE
Estimate
200,000250,000
JUMP TO LOT
57
Masque, Guro, Côte d'Ivoire
GURO MASK, CÔTE D'IVOIRE
Estimate
200,000250,000
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Collection Marceau Rivière

|
Paris

Masque, Guro, Côte d'Ivoire
GURO MASK, CÔTE D'IVOIRE

Provenance

Collection Helena Rubinstein (1870-1965), New York / Paris / Londres
Collection Armand Arman (1928-2005), Vence / Paris / New York
Thomas Alexander III, Saint Louis
Pace Primitive, New York
Cornette de Saint-Cyr, Paris, 13 mars 1981, n° 17
Merton D. Simpson (1928-2013), New York, 1988
Collection Marceau Rivière, Paris, acquis ca. 1995

Exhibited

La Flèche, Château de Carmes, Arts premiers de Côte d'Ivoire, 11 janvier - 3 mars 1997 / Nogent-le-Rotrou, Musée municipal du Château Saint-Jean, 8 mars - 28 avril 1997
Le Mans, Carré Plantagenêt, musée d'archéologie et d'histoire, Masques d'Afrique 12 mai - 29 août 2010

Literature

Arts d'Afrique Noire, Index, 1991, p. 25
Boyer, Girard et Rivière, Arts premiers de Côte d'Ivoire, 1997, p. 69-70 et 130, n° 56
Arts d’Afrique noire, Printemps 2003, n° 125, p. 67
Joubert et Rivière, Masques d'Afrique, 2010, p. 36 et 90, n° 29

Catalogue Note

Initiée à l’art africain par le sculpteur Jacob Epstein dès le début des années 1910, Helena Rubinstein avait développé pour cet art un « goût français » que Robert Goldwater qualifiait de « Primitivisme intellectuel », fondé sur l’équilibre des formes géométriques et les patines sombres et lisses (Le Fur in Slesin, Over the Top, Helene Rubinstein extraordinary style, Beauty, Art, Fashion, Design, 2003, p. 106). Dès 1912, son appartement parisien devint le cadre d’une avant-garde où dialoguaient sculptures d’Afrique et œuvres de Picasso, Lipchitz et Brancusi.

Illustrant l’esthétique moderniste chère à Helena Rubinstein, la remarquable dynamique des formes de ce masque Guro renvoie de manière saisissante au vocabulaire de l’art moderne. Les canons de beauté caractéristiques de l’art Guro – étroit visage dont la forme est présidée par la puissance de la courbe sinueuse dessinant le haut front bombé, le nez incurvé, les lèvres tendues puis le menton fuyant – transcendent cette modernité dans l’expression d’un idéal féminin. Célébration de la beauté d’une jeune femme dont le haut rang est signifié par la sophistication de la coiffure le masque de la Collection Marceau Rivière s’impose, par la pureté de ses lignes et l’éblouissante sensibilité de sa facture, comme l’un des chefs-d’œuvre de l’art Guro. Par l’ensemble de ses qualités esthétiques et par sa coiffure singulière, ce masque s’apparente étroitement à celui de l’ancienne collection Paul Guillaume publié en 1930 dans Les Arts sauvages de Portier et Poncetton et à celui de l’ancienne collection Alex Rafaeli (Bouttiaux, Guro, 2016, n° 16).

Introduced to African art by sculptor Jacob Epstein in the early 1910s, Helena Rubinstein developed a "French taste" for the art that Robert Goldwater called "Intellectual Primitivism", based on the balance of geometric forms and dark and smooth patinas (Le Fur in Slesin, Over the Top, Helene Rubinstein extraordinary style, Beauty, Art, Fashion, Design, 2003, p. 106). From 1912, Helena Rubinstein’s Parisian apartment became the setting for an avant-garde where African sculptures and works by Picasso, Lipchitz and Brancusi converged.

Illustrating the modernist aesthetic dear to Helena Rubinstein, the remarkable dynamic of the shapes of this Guro mask is a striking reference to the vocabulary of modern art. The standards of beauty characteristic of Guro art, a narrow face whose shape is presided over by the power of the sinuous curve drawing the upper rounded forehead, the curved nose, the stretched lips and the receding chin, transcend this modernity in the expression of a female ideal. A celebration of the beauty of a young woman, whose high rank is signified by the sophistication of her coiffure, this mask from the Marceau Rivière collection stands out, in the purity of its lines and the dazzling sensitivity of its craftsmanship, as one of the masterpieces of Guro art. Considering its aesthetic qualities and its unique hairstyle, this mask is closely related to that of the former Paul Guillaume collection published in 1930 in Les Arts sauvages by Portier and Poncetton and that of the former Alex Rafaeli collection (Bouttiaux, Guro, 2016, n° 16).

Collection Marceau Rivière

|
Paris