52
52
Statue, Dogon, Mali
DOGON FIGURE, MALI
Estimate
40,00060,000
JUMP TO LOT
52
Statue, Dogon, Mali
DOGON FIGURE, MALI
Estimate
40,00060,000
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Collection Marceau Rivière

|
Paris

Statue, Dogon, Mali
DOGON FIGURE, MALI

Provenance

Alain de Monbrison, Paris
Collection Marceau Rivière, Paris, ca. 1978

Exhibited

Tours, Château de Tours, Image de la Femme dans l’Art Africain, 21 octobre - 3 décembre 2000 / Nogent-le-Rotrou, Musée municipal du Château
Saint-Jean, 9 décembre 2000 - 29 janvier 2001

Literature

Joubert, Félix et Rivière, Image de la Femme dans l'Art Africain, 2000, n° 33

Catalogue Note

C'est dans le style nommé Bombou-Toro par Hélène Leloup que l'on trouve - comme dans cette œuvre de la Collection Marceau Rivière - certaines des conceptions les plus saisissantes de l'art ancien des Dogon. Dans cette région centre de la falaise sud de Bandiagara naîtra au XVIIe siècle, à partir d'influences Tellem et Djennenké, un style d'une individualité remarquable : « presque schématiques, [les statues] paraissent refléter la vision quotidienne des à-pics de la falaise, le côté abrupt de l'environnement qui transmet au sculpteur ses caractéristiques rigoureuses » (Leloup, Statuaire Dogon, 1994, p. 165-166). 

Les volumes stricts s'articulent selon une dynamique forte accentuant les points de rupture – particulièrement visible dans la construction de la colonne vertébrale -, tandis que les plans inclinés font glisser le regard très en profondeur. La puissance des formes est accentuée par l'épaisse patine croûteuse - fossilisée par le temps - qui atteste de l’utilisation de statue-autel lors des rituels confirmée par la gestuelle d’offrande empruntée par la sculpture. A la modernité de la sculpture s'ajoute enfin le caractère surréaliste de la tête stylisée à l’extrême, conférant à l’œuvre une esthétique intemporelle et universelle.

It is in the style referred to as Bombou-Toro by Hélène Leloup that - as is the case in this piece from the Marceau Rivière Collection - some of the most striking designs from the ancient art of the Dogon can be found. In the central region of the southern Cliff of Bandiagara, in the 17th century, a remarkably individual style arose from Tellem and Djennenke influences, “almost schematic [the statues] seem to reflect the daily view of the cliff peaks; the harsh aspect of the environment seemingly infusing the sculptor with its rigorous qualities"(Leloup, Statuaire Dogon, 1994, p. 165-166). 

Strict volumes connect through a strong dynamic accentuating breaking points - particularly so in the construction of the spine - whereas sloping planes bring the gaze of the viewer deep down. The forcefulness of the forms is emphasized by the thick crusty patina - fossilized by time - which attests to the use of this figure as an altar-statue during rituals, confirmed by its stance posed into an offering gesture. Ultimately, the modernity of the sculpture is compounded by the surrealist character of the head, stylized in the extreme, giving the work its timeless and universal aesthetics.

Collection Marceau Rivière

|
Paris