228
228
Masque, Bali, Cameroun
BALI MASK, CAMEROON
Estimate
40,00060,000
JUMP TO LOT
228
Masque, Bali, Cameroun
BALI MASK, CAMEROON
Estimate
40,00060,000
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Collection Marceau Rivière

|
Paris

Masque, Bali, Cameroun
BALI MASK, CAMEROON

Provenance

Collection Marceau Rivière, Paris, acquis ca. 1968

Exhibited

Le Mans, Carré Plantagenêt, musée d'archéologie et d'histoire, Masques d'Afrique, 12 mai - 29 août 2010

Literature

Joubert et Rivière, Masques d'Afrique, 2010, p. 60 et 92, n° 54

Catalogue Note

« Il existe [dans les royaumes de l’Ouest du Cameroun] une grande variété de masques ayant diverses fonctions, qui appartiennent aux différentes sociétés secrètes. Les masques zoomorphes occupent dans cet ensemble une place tout à fait particulière » (Perrois et Notué, Rois et sculpteurs de l’Ouest Cameroun. La panthère et la mygale, 1997, p. 262).

Dans le corpus des masques en bois du Grassland camerounais les masques éléphants sont rares. Uniques au sein de chaque chefferie, ils étaient l’apanage de sociétés liées à la royauté et ne sortaient que lors des grandes cérémonies de funérailles souveraines, pour rendre hommage au roi défunt et affirmer l’autorité de son successeur. Au même titre que le léopard ou le buffle la symbolique de l’éléphant impose l’image de la puissance royale et de la force protectrice de la vie. Plus rares encore sont ceux entièrement recouverts de perles de verre, comme ici, qui étaient considérés comme privilège prestigieux.

Subtil équilibre entre une tendance naturaliste et un monumentalisme des proportions ce masque s’affirme par la prodigieuse virtuosité de sa réalisation. La préciosité des matériaux, leur pouvoir emblématique et la beauté de leur agencement attestent l’éminente importance de l’œuvre et sa très grande ancienneté. 

Collection Marceau Rivière

|
Paris