Lot 18
  • 18

BERLIOZ. LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE À L'ÉDITEUR SCHLESINGER [C. 1834-1835]. 1 P. IN-8 À PROPOS DE MOZART.

Estimate
1,500 - 2,000 EUR
bidding is closed

Description

  • Berlioz, Hector
  • Lettre autographe signée à l'éditeur Maurice Schlesinger. [Vers 1834-1845.]
1 page in-8 (207 x 134 mm), sur un bifeuillet, adresse autographe sur la 4e page, traces de cachet. Signée "H. Berlioz".Déchirures par bris du cachet. À propos de ses commentaires sur un article sur Mozart. Berlioz envoie une autre copie de la note que Schlesinger a perdue, et l'incite à la publier dans l'édition du dimanche suivant du journal La Gazette musicale : "Voilà, mon cher Maurice, la note dont je vous ai parlé et que vous avez perdue à l'imprimerie. Tâchez qu'elle passe dans le n° de dimanche. J'y tiens. La réponse à l'article sur Mozart est suffisante et bien faite". De 1834 à 1846, Maurice Schlesinger était propriétaire et éditeur de la Gazette musicale, devenue ensuite Revue et Gazette musicale, avant qu'il ne la vende. Berlioz y publia de nombreux articles, critiques et commentaires, mais nous n'avons pu identifier la note à laquelle il fait référence ici. Provenance : Drouot, 26 juin 1986, lot 17. Référence : Correspondance générale, éd. H. Macdonald, vol. 8 (Suppléments), n° SD 122bis.  -------------------------------------Cataloguing in English : 1 page, 8vo (c.20 x 15.5cm), integral autograph address-leaf, remains of green paper seal, no place or date [1834-1845], seal tears. sending him another copy of the note which Schlesinger had lost, commending the answer regarding an article on Mozart and urging him to put in next Sunday's issue [of the journal Gazette musicale] ("...Voilà, mon cher Maurice, la note don't je vous ai parlé et vous avez perdue à l'imprimerie.  Tâchez qu'elle passé dans le no de dimanche j'y tiens.  La réponse à l'article sur Mozart est suffisante et bien faite..."). Maurice Schlesinger owned and published the Gazette musicale, later Revue et Gazette musicale, from 1834 to 1846, when he sold it. Berlioz wrote many articles reviews and comments for the journal, but it is not clear which one this note refers to.
Close