298
298
Villiers de l'Isle-Adam, Auguste de
TRIBULAT BONHOMET. PARIS, TRESSE & STOCK, S.D. [1887].
Estimate
4,0005,000
LOT SOLD. 6,250 EUR
JUMP TO LOT
298
Villiers de l'Isle-Adam, Auguste de
TRIBULAT BONHOMET. PARIS, TRESSE & STOCK, S.D. [1887].
Estimate
4,0005,000
LOT SOLD. 6,250 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Bibliothèque R. & B. L. VII, XIXe siècle (1840–1898). Éditions originales – Revues – Lettres et manuscrits autographes

|
Paris

Villiers de l'Isle-Adam, Auguste de
TRIBULAT BONHOMET. PARIS, TRESSE & STOCK, S.D. [1887].
In-12, demi-maroquin bleu avec coins, dos à nerfs portant le titre doré, tête dorée, à toutes marges, couverture, chemise demi-maroquin bleu à recouvrement (Malraison).

Édition originale.

Parmi les nouvelles de ce recueil, figure Le Tueur de cygnes, l’un des contes les plus célèbres et les plus admirables de Villiers.

Un des 10 premiers exemplaires sur japon, seul tirage de luxe avec 10 sur hollande. Celui-ci contient bien le feuillet d’errata.

Précieux exemplaire de Catulle Mendès, il porte sur le faux-titre, cet envoi autographe :

A Catulle Mendès,
son cher
Villiers de l'Isle-Adam

Catulle Mendès (1841-1909) et Villiers se sont rencontrés pour la première fois à Paris à la fin des années 1850 et ont entretenu leur vie durant des rapports mêlés d’amour et de haine (Bertrand Vibert, Villiers l’inquiéteur, 1995, p. 169). Il présenta Baudelaire, puis Mallarmé, au jeune Villiers.

« Au début des années 1860, ils étaient inséparables et semblent avoir tout partagé – logement, idées, ambitions artistiques, amis, même maîtresse. Mais leur amitié ne fut jamais exempte de tensions latentes : Mendès était obscurément jaloux du plus grand talent de Villiers, et Villiers soupçonnait Mendès de cacher sous des dehors souriants un égoïsme froidement calculateur. [...] Mais ils ne cessèrent jamais de se fréquenter et les disputes furent toujours suivies de réconciliations au moins partielles, au point que certains ont vu dans Mendès le mauvais génie de Villiers. » (Alain Raitt, dans Villiers de L’Isle-Adam exorciste du réel, 1987, pp. 41-42).

Des bibliothèques du comte René Philippon, ami et correspondant de Paul-Jean Toulet, au château de Vertcœur (avec supra-libris sur le premier plat, et ex-libris gravé par J. de Andrada, daté 1917) et Marcel de Merre (2007, n° 276).

Quelques rousseurs claires.


Read Condition Report Read Condition Report

Bibliothèque R. & B. L. VII, XIXe siècle (1840–1898). Éditions originales – Revues – Lettres et manuscrits autographes

|
Paris