279
279
Verlaine, Paul
VAS UNGUENTATUM. POÈME AUTOGRAPHE SIGNÉ
Estimate
4,0005,000
LOT SOLD. 5,625 EUR
JUMP TO LOT
279
Verlaine, Paul
VAS UNGUENTATUM. POÈME AUTOGRAPHE SIGNÉ
Estimate
4,0005,000
LOT SOLD. 5,625 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Bibliothèque R. & B. L. VII, XIXe siècle (1840–1898). Éditions originales – Revues – Lettres et manuscrits autographes

|
Paris

Verlaine, Paul
VAS UNGUENTATUM. POÈME AUTOGRAPHE SIGNÉ
1 page in-8 (211 x 136 mm) à l’encre brune, signature à l’encre violette, sur papier d’hôpital, sous chemise demi-maroquin noir moderne.

Très beau poème libre et imagé, publié dans Femmes.

Avec audace, le poète s’adresse à la fois à son désir ardent et à son sexe :

Admire la brèche moirée
Et le ton rose-blanc qu’y met
La trace encor de mon entrée
Au paradis de Mahomet.
Vois, avec un plaisir d’artiste,
O mon vieux regard fatigué,
D’ordinaire à bon droit si triste,
Ce spectacle opulent et gai

Les voluptés des corps en extase sont louées avec humour, si bien qu’à peine l’orgasme survenu, le poète retourne dans le « vase parfumé » du titre du poème (Vas unguentatum) :

Hélas ! voici que son ivresse
Me gagne et s’en vient embrasser
Toute ma chair qui se redresse.
Allons, c’est à recommencer !

En haut, le poème est numéroté par deux fois VII, le numéro que portera la pièce dans le recueil Femmes (Kistemaeckers, 1890).

Femmes, Hombres, éd. J.-P. Corsetti et J.-P. Giusto, Terrain vague, p. 64-65.

Restaurations au verso sur l’arête et sur les pliures verticale et horizontale. Papier jauni et légèrement taché.


Read Condition Report Read Condition Report

Bibliothèque R. & B. L. VII, XIXe siècle (1840–1898). Éditions originales – Revues – Lettres et manuscrits autographes

|
Paris