277
277
Verlaine, Paul
OUVERTURE. POÈME AUTOGRAPHE, SANS DATE.
Estimate
4,0005,000
LOT SOLD. 4,750 EUR
JUMP TO LOT
277
Verlaine, Paul
OUVERTURE. POÈME AUTOGRAPHE, SANS DATE.
Estimate
4,0005,000
LOT SOLD. 4,750 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Bibliothèque R. & B. L. VII, XIXe siècle (1840–1898). Éditions originales – Revues – Lettres et manuscrits autographes

|
Paris

Verlaine, Paul
OUVERTURE. POÈME AUTOGRAPHE, SANS DATE.
1 page in-8 (220 x 139 mm), à l’encre brune, sur papier d’hôpital, sous chemise demi-maroquin noir moderne.

Poème libre, publié dans Femmes (Kistemaeckers, 1890), recueil consacré aux amours féminines.

Ce long hymne à la chair et à la prostitution, en 36 vers, s’ouvre sur une strophe rédigée exclusivement en rimes féminines :

Je veux m’abstraire vers vos cuisses et vos fesses,
Putains, du seul vrai dieu seules prêtresses vraies,
Beautés mûres ou non, novices et professes
O ne vivre plus qu’en vos fentes et vos raies !

Le sacré du corps féminin devient, sous la plume de Verlaine, à la fois objet d’adoration et de transgression, comme en témoignent ces vers, qui tendent vers la pornographie :

Et les mains, au bout de ces bras, que je les gobe !
La caresse et la paresse les ont bénies,
Rameneuses du gland transi qui se dérobe,
Branleuses aux sollicitudes infinies !

Outre diverses ratures et corrections, le manuscrit présente quatre variantes de texte (v. 34 : Prêtresses au lieu de compagnes).

Rare poème libre.

Femmes, Hombres, éd. J.-P. Corsetti et J.-P. Giusto, Terrain vague, p. 47-48.

Trace d’onglet. Papier jauni, avec quelques infimes déchirures sans manque..


Read Condition Report Read Condition Report

Bibliothèque R. & B. L. VII, XIXe siècle (1840–1898). Éditions originales – Revues – Lettres et manuscrits autographes

|
Paris