124
124
[Proust, Marcel] -- Jacques Porel
LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE À MARCEL PROUST. TROUVILLE-HENNEQUEVILLE, 2 AOÛT [1919].
Estimate
1,5002,000
LOT SOLD. 3,000 EUR
JUMP TO LOT
124
[Proust, Marcel] -- Jacques Porel
LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE À MARCEL PROUST. TROUVILLE-HENNEQUEVILLE, 2 AOÛT [1919].
Estimate
1,5002,000
LOT SOLD. 3,000 EUR
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Livres et Manuscrits

|
Paris

[Proust, Marcel] -- Jacques Porel
LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE À MARCEL PROUST. TROUVILLE-HENNEQUEVILLE, 2 AOÛT [1919].
6 p. in-4 (254 x 198 mm). Signée "Jacques".

Touchante lettre inédite sur Réjane, sa mère.

Fils de la comédienne Réjane, Jacques Porel (1893-1983) avait rencontré Proust en 1917, par l’intermédiaire de Jacques Truelle (voir lot 123). À l’époque de cette lettre, Proust habitait dans un appartement de l’actrice, rue Laurent Pichat. Il a quitté Deauville pour Trouville, où il lit À l’ombre des jeunes filles en fleurs, sorti depuis un mois en librairie, et évoque l’atmosphère estivale de la station balnéaire ("de cocktails, de transpiration sportive parfumée") qu’il retrouve dans le roman de son ami. Plus tard dans le roman, il a hâte de voir "apparaître la figure de notre ami Guiche" : ce sera le personnage de Saint-Loup. Il espère que la princesse Soutzo n’a pas encore trouvé un appartement pour Proust, car finalement sa mère, Réjane, ne l’oblige plus à quitter rapidement celui qu’elle lui louait rue Laurent Pichat. Il dresse enfin un touchant portrait de sa mère : "Elle a un prodigieux pouvoir destructeur, et une maladie qui consiste à attendre pour tout qu’il soit trop tard." Désabusée de tout, elle est rendue impatiente par la "monotonie des mois et des années que l’éclat de la lumière violente du théâtre a rendue terne à ses yeux, sans goût à sa bouche […] Elle a un cœur plein d’ombre et de soleil, de ressentiment et de tendresse qui affole sa tête et précipite ses actions. […] J’aime cette mère-là et ne suis pas digne d’elle peut-être".

Les lettres reçues par Proust ont rarement été conservées.

Provenance : Robert et Marthe Proust. -- Jacques Guérin, offert à l’actuel propriétaire.

Références : voir Kolb, XVI, n° 178 et 208 pour les lettres que Proust lui adresse en cet été 1919.


Read Condition Report Read Condition Report

Livres et Manuscrits

|
Paris