Lot 43
  • 43

Verlaine, Paul

Estimate
15,000 - 20,000 EUR
Sold
18,750 EUR
bidding is closed

Description

  • Verlaine, Paul
  • Hombres (Hommes). Imprimé sous le manteau et ne se vend nulle part [Paris, Albert Messein, 1903].
  • ink on paper and leather
Exemplaire de tête sur Japon du dernier recueil érotique de Paul Verlaine.

Enrichi d'un poème autographe intitulé "Sur une statue de Ganymède".



In-8 (187 x 114 mm). Demi-maroquin bordeaux avec coins, dos à nerfs orné, tête dorée, couverture et dos conservés, étui (A. Devauchelle).



Édition originale posthume, non mise dans le commerce.



Un des 25 exemplaires de tête sur Japon impérial (marqué I).



[Monté en-tête, sur onglet :]
"Sur une statue de Ganymède", poème autographe non signé de 16 vers, au verso d'un feuillet de l'Assistance publique de 1889.
Version du poème tel qu'il a paru dans la deuxième édition de Parallèlement en 1894, repris ensuite dans cette édition d'Hombres aux pages 17 et 18.
Avec le titre d'origine et sans les variations figurant dans Hombres : modification du titre de "Sur une statue de Ganymède" en "Sur une statue" ; le vers 6 commence par "Amoureux de parmi les fleurs" dans la seconde édition de Parallèlement et dans la version manuscrite, par "A regret de parmi les fleurs" dans Hombres ; à la fin du vers 10, après "au Revard", figure dans la version manuscrite une astérisque : "(*) montagne aux environs d'Aix les Bains" et dans Hombres ce poème est daté d'Aix-les-Bains, septembre 1889.
Le 28 août 1889, Verlaine en cure à Aix-les-Bains écrit à Cazals : "il y a [une statue] dans le parc [...] et cette statue, environnée de fleurs aux pieds, est celle de... Ganymède ! Paraît que c'est le grand bonhomme d'ici... (passons sur des détails mythologiques connus)".



Bien que Montel, Van Bever et Pia datent cette édition de 1904, Carteret et la Pléiade la datent de 1903. C'est cette dernière date qui prévaut aujourd'hui.
Recueil de quinze poèmes composés pour la plupart en 1891 dans lesquels Paul Verlaine chante l'homosexualité masculine, Hombres se termine par Le Sonnet du trou du cul dont les quatrains sont de Verlaine et les tercets de Rimbaud. Signé conjointement, ce sonnet est une parodie de L'Idole d'Albert Mérat.
Vanier, qui détenait le manuscrit, alors intitulé Hommes, déjà avant 1898, jugea que ''l'allure trop obscène [en] interdit la publication''. Ce recueil fait suite à Femmes.
Les poèmes d'Hombres étaient destinés à paraître avec ceux de Femmes, autre recueil érotique, paru en 1890, sous le titre commun D'aucuns et d'aulcunes.



Références : Pia, I, p. 323, col. 601. -- Carteret, II, p. 435. -- Montel, p. 120-121. -- Verlaine. Amour suivi de Parallèlement. Edition critique établie, annotée et présentée par Olivier Bivort. Livre de poche, 2018, p. 445. -- Dutel. Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en France entre 1880 et 1920. 2002, n° 397.

Close