Lot 12
  • 12

Martínez de Castrillo, Francisco

Estimate
3,000 - 5,000 EUR
Sold
10,000 EUR
bidding is closed

Description

  • Martínez de Castrillo, Francisco
  • Tractado breve y compendioso : sobra la maravillosa obra de la boca y dentadura. Madrid, Alonso Gomez, 1570
  • ink on paper, leather
In-8 (145 x 100 mm).  Vélin souple à recouvrement, dos muet portant un titre manuscrit, traces d'attaches (Reliure du XVIIe siècle).
Deux annotations manuscrites dans la marge inférieure du titre, recto et verso,  lavées, ont taché le f. suivant. Vélin fendu au nerf inférieur. Petit travail de vers aux ff. D4 à D8. Brunissures aux ff. 69-79. Cahier L jauni. Pâle mouillure marginale au cahier P.

Collation : a⁸ B-O⁸ P⁴. Le feuillet d'errata (P4) est daté du 18 septembre.



Le traité bref et abrégé de l'œuvre merveilleuse de la bouche et de la denture est la version purement scientifique du dialogue Coloquio breve y compendioso sobre la materia de la dentadura y maravillosa obra de la boca (1557) du même auteur. L'œuvre est entièrement remaniée et doit être considérée comme un traité nouveau à part entière.



L'influence de ce traité sur les dentistes-barbiers, chirurgiens et hommes de sciences de l'Europe, ne fut surpassée qu'un siècle et demie plus tard lorsque parut le Chirurgien-Dentiste de Pierre Fauchard en 1723.



Francisco Martinez, né à Castrillo de Onielo, prêtre devenu dentiste de chambre de Philippe II, y décrit treize années d’expérience et de cas extraordinaires. Il dédie son traité à Anne d’Autriche, quatrième épouse du roi.



Très rare première édition. 



La Bibliothèque nationale d'Espagne possède trois exemplaires de l'ouvrage à la même date. Les deux premiers (R/5434 et R/5558) portent un titre identique et sont de collation différente (a⁸, A-S⁸, T⁴⁻¹, et a⁸, B-O⁸, P⁴), tandis que le troisième (R/12005) porte un titre différent et est considéré comme une seconde édition, remaniée.
Une languette imprimée sur 2 lignes a été collée au verso du f. 19, en correction du texte. Au bas du f. D5, une languette de même porte la mention Fin de la I. parte.



21 bois gravés dans le texte.



L'ouvrage ne fut jamais réimprimé, jusqu'en 2014.



L'exemplaire a appartenu au diplomate et collectionneur de tableaux Nicolas de Azara (1730-1804), ami du cardinal de Bernis, avec son cachet à l'encre noire sur le titre. Ancienne trace d'un N° 26 inscrit à l'encre en tête du dos.



M. Ruel-Kellermann, "Francisco Martinez, de Castrillo de Onielo. Un précurseur méconnu de l’odontologie (v. 1525 - 10 septembre 1585)", in Bulletin de l’Académie nationale de chirurgie dentaire, 2005, n° 48, p. 93-103. -- J. Castro-Nunez, "Francisco Martinez de Castrillo : An early Spanish author", in Journal of the history of Dentistry, n° 64, 2016, p. 41-45.

Close