153
JUMP TO LOT
JUMP TO LOT

Details & Cataloguing

Arts d'Afrique et d'Océanie

|
Paris

Bouclier, Kikuyu, Kenya
KIKUYU SHIELD, KENYA

Provenance

Collection Udo et Wally Horstmann, Zug, acquis ca. 1980
Collection privée européenne

Literature

Bassani, Bockemühl et McNaughton, Formes et figures, L'art africain dans la collection Horstmann, 2002, p. 252-253, n° 110

Catalogue Note

Pour les cérémonies d'initiation, les jeunes guerriers Kikuyu se peignaient le visage et le corps et portaient accrochés en haut du bras des boucliers en bois peint appelés ndome" (Benitez-Johannot in Benitez et Barbier, Boucliers d'Afrique, d'Asie du Sud-Est et d'Océanie du musée Barbier-Mueller, 1998, p. 116). Les motifs en chevron ornant le bouclier étaient répétés dans les peintures corporelles de l'initié. Les boucliers-bracelets ndome se transmettaient précieusement de père en fils. Selon Dewey (Bassani, Formes et figures. L'art africain dans la collection Horstmann, 2002, p. 252), les aînés d'une famille pouvaient également donner "leur bouclier à leurs jeunes frères, mais chaque nouvelle génération d'initiés grattait les vieilles ornementations pour redécorer le bouclier". Celui-ci se distingue par la beauté abstraite de son décor polychrome aussi bien sur la face qu'au revers. 

For their initiation ceremonies, young Kikuyu warriors painted their faces and bodies and wore painted wooden shields called Ndome on the upper part of their arms. (Benitez-Johannot in Benitez et Barbier, Boucliers d'Afrique, d'Asie du Sud-Est et d'Océanie du musée Barbier-Mueller, 1998, p. 116). The chevron patterns adorning the shield were repeated in the initiate’s body paintings. Ndome bracelet-shields were passed on from father to son. According to Dewey (Bassani, Formes et figures. L'art africain dans la collection Horstmann, 2002, p. 252), the older children of a family could also give “their younger brothers their shields, but each new generation of initiates scraped off the old ornamentations to redecorate the shield.” This one stands out for the abstract beauty of its polychromatic decor both on the front and on the back.

Arts d'Afrique et d'Océanie

|
Paris