Lot 16
  • 16

Exceptionnelle paire de grandes consoles en bronze doré, bronze patiné et loupe d'amboine, les figures attribuées à Albert-Ernest Carrier-Belleuse (1824-1887) sous la direction de la maison Barbedienne, vers 1870

Estimate
400,000 - 600,000 EUR
Sold
bidding is closed

Description

  • Haut. 95 cm, larg. 182 cm, prof. 75 cm
  • Height 37 1/3 in; width 71 2/3 in; depth 29 1/2 in
la ceinture ornée de rosaces et guirlandes de laurier retenues par des nœuds de ruban, soutenu par un couple d’esclaves à l'Antique reposant sur un plateau d'entretoise centré d'un panier de fruits et ceint de faisceaux rubannés, terminé par quatre pieds en coquille et dissimulant des roulettes ; dessus de marbre Sarrancolin 

Provenance

Hôtel de Pomereu, rue de Lille à Paris, vers 1890

Catalogue Note

Ces consoles exceptionnelles sont à rapprocher des quatre consoles par Albert-Ernest Carrier-Belleuse (1824-1887) livrées pour la marquise de Païva, vers 1865, pour son hôtel particulier parisien. Le grand salon, principale pièce de réception donnant sur l'avenue des Champs-Elysées, comportait quatre consoles palatiales. Quatre portraits surmontaient ces consoles, Cléopâtre par Lévy, Diane de Poitiers par Delaunay, Madame de Maintenon par Comte et Catherine de Russie par Boulanger. Entre 1902 et 1904, ces consoles ont été vendues et dispersées entre deux musées (musée des Arts décoratifs de Paris et le Toledo Museum of Art) et une collection privée étrangère ; la quatrième console est celle conservée au musée d'Orsay (fig. 1).

Il est intéressant de rapprocher les consoles Balkany de l’extraordinaire miroir en bronze doré et verre conservé au musée d’Orsay dont les figures ont été réalisées par Carrier-Belleuse, tandis que la maison Barbedienne se chargeait de la fabrication de l’ensemble. Ce miroir atteste donc bien la collaboration entre le célèbre bronzier et le grand sculpteur à cette époque (Carrier-Belleuse, le maître de Rodin, cat. exp., château de Compiègne, 2014, cat. 47).

On retrouve cette paire de consoles sur une photographie ancienne, vers 1890, représentant la salle à manger de l’hôtel de Pomereu, rue de Lille à Paris. Cet hôtel avait été réaménagé dans les années 1872-1874 par Armand de Pomereu, marquis d’Aligre.

Close